le03022015C1

Bonjour a tous,

QU’ELLE FARCE CONTRE BAGBO,VRAIMENT UNE FARCE,VOUS ETES DES CLOWNS !!!!!!!!
Rapport d’activité 2013 de l’Inspection générale des finances (format pdf, 2116 ko)aller à la page 13 de ce rapport ,vous y lirez ceci
Des missions de coopération internationale

L’IGF entretient une intense activité de coopération internationale dans le domaine du contrôle et de l’audit, de la gouvernance budgétaire et financière et de l’évaluation des politiques publiques.Dans le cadre des relations institutionnelles avec certains États et organisations internationales (cf. partie 3), l’IGF est amenée à conduire des missions de contrôle, de conseil et d’assistance à l’international.
En 2013, l’IGF a ainsi participé à plusieurs missions de renforcement des capacités institutionnelles d’État en développement en partenariat avec la Banque mondiale, ainsi que des missions d’assistance à la Grèce dans le cadre de sa participation à la taskforce mise en place par la troïka Commission européenne, Banque centrale européenne, Fonds monétaire international)

C’était pas la peine ,d’aller ,si loin

Bon, SIVENS, pour moi ,il y a toujours moyen ,de moyenner, si ,je comprend bien ,d’un coté ,on a les zadistes et leur rapport d’expertise remis le 27 octobre au ministère de l’environnement ,de l’autre les agriculteurs,(FDSEA ,encore ,faut il ,qu’elle se mouille pour quelque chose ) BON,les agriculteurs ,demande un barrage ,pour pouvoir faire boire leurs bêtes ,ce qui est normal, irriguer les cultures,et faires leur boulot , cela dit il se trouve ,que sur la carte de France et dans leur coin à moins de 20km de Lisle sur Tarn,les agriculteurs disposent déjà de 3 lacs ,ou étendues d’eau, ils n’en auraient pas ,je comprendrais,( 1er lac, ou étang PARC du LANGUEDOC,entre saint peyres et anglés, 2 éme lac ,ou, étendues d’eau ravières,3éme lac Laouzas vebre) ,j’ai un très grands respects pour les agriculteurs,quand ,je dis très grand ,c’est peu dire,mais ,je me dit ,que pour l’irrigation des cultures par exemples ,le projet a été augmenté de 35% de volumes d’eau, d’ou 35% en trop pour l’irriguation ,cela ressemble plus à un étang de péche,ou ,base nautique .
J’ai plus l’ impression que l’on se sert de la population agricole ,pour faire passer un projet ,je peux me tromper ,mais j’ai un gros doute ,qui, apparemment suivant le rapport d’expertise, serait totalement absurde ,autant ,je ne suis pas ,du tout d’accord avec les écolos, quand, il s’agit de légaliser le cannabis ,car ,je pense sincérement ,qu’abrutir notre jeunesse, c’est franchement pas ,un cadeaux ,,à leur faire , autant ,lors qu’ils défendent notre terre ,avec des preuves à l’appui ,et qu’en plus les intéressés ont déjà 2 à 3 étangs ,dans ce cas ,chuis écolo, cela dit ,si c’est un problème qu’un probléme d’irrigation ,il ya toujours moyen de moyenner (le rapport d’expertise )
POUR INFOS
Lisle-sur-Tarn est une commune située dans le département Tarn qui correspond au département 81. Lisle-sur-Tarn fait partie de la région Midi-Pyrénées. Le code postal de Lisle-sur-Tarn est le 81310. En 2012, Lisle-sur-Tarn comptait 4,232 habitants pour une superficie de 85.97 km2, ce qui représente une densité de 49 habitants/km2.Le plan ci dessous peut aussi faire office de carte routière de Lisle-sur-Tarn. On y voit les grands axes routiers (routes et autoroutes). On y distingue facilement les rues de Lisle-sur-Tarn, les chemins ferroviaires, mais aussi les lacs et fleuves. De même, on peut se faire facilement une idée de la densité du réseau urbain et interurbain de la ville de Lisle-sur-Tarn ou et ses alentours.
Les communes et villages les plus proches de Lisle-sur-Tarn sont Loupiac à 3.65 km, Montans à 6.13 km, Parisot à 6.22 km, Coufouleux à 7.64 km, Rabastens à 7.75 km, Gaillac à 8.76 km, Peyrole à 8.86 km, Brens à 8.89 km, Puybegon à 9.77 km et Giroussens à 10.46 km. Plus bas vous avez un tableau plus complet sur les 20 villes les plus proches de Lisle-sur-Tarn.
Département 81310 : Tarn.
Les tueurs de JFK découverts dans des photos pour la première fois !,alors ,franchement ,moi ,je ne vois rien ,mais ,je n’ai pas les yeux exercés pour ce travail, c’est pour cela ,que pour cela que je vous est ,mis le lien, vous ,vous pourriez les voir
l’assassinat
Ce chercheur JFK a fait quelque chose que personne n’a jamais fait – il a trouvé les hommes armés qui ont tiré sur JFK dans plusieurs photos.
Je n’avais jamais vu une telle preuve auparavant. Je crois qu’elle est tout à fait correcte! Nous savons, par les recherches de Jim Fetzer, que le gouvernement possède un étage entier dans un immeuble de bureaux, rempli de gens qui font de la désinformation pour égarer les patriotes sur l’assassinat JFK par notre gouvernement.
Tout comme « Architectes et Ingénieurs pour la Vérité 9/11″ a maintenant été identifié comme travaillant pour le gouvernement et la police en tant qu’informateurs pour censurer la vérité que des minis bombes nucléaires ont été utilisées le 11 Septembre 2001 comme le prouve
La vérité du 11 septembre explose à la Télévision
L’un des chefs de file du mouvement pour la vérité fait exploser le tabou du 11 septembre devant des millions de spectateurs (vostfr)(vidéo) 11 Septembre 2001
Imaginez une longue interview -rigoureuse dans le fond et mesurée sur la forme- au sujet d’une éminente controverse politique. Pas de petite phrase, aucune forme de raccourci expéditif, pas la moindre trace de condescendance de la part de l’interviewer. Et transposez la scène dans le paysage audiovisuel français.
Au regard du tabou que constitue le 11-Septembre dans les médias traditionnels de l’Hexagone, il faudrait effectivement faire preuve d’une grande souplesse mentale pour envisager la reproduction locale d’une telle scène.
Celle-ci s’est réellement produite. Le vendredi 1er août, sur la chaîne américaine C-Span, un moment édifiant de télévision s’est déroulé.

Relativement équivalente au duo LCP-Public Sénat et forte d’un accès à plus de100 millions de foyers américains, la chaîne a convié une personnalité singulière: Richard Gage, président et fondateur de l’association dénommée « Architectes et ingénieurs pour la vérité sur le 11-Septembre ».
Porte-parole de plus de 2200 professionnels, l’homme a bénéficié d’un temps long (40 minutes) et d’un interlocuteur pointilleux mais respectueux (le journaliste-producteur Peter Slen) pour étayer la thèse scientifique de son groupe, contraire à la version officielle défendue par l’Adminisitration Bush : les trois tours du World Trade Center ont subi une démolition contrôlée le 11 septembre 2001.
Atout ou faiblesse -selon le point de vue- de l’association de Richard Gage : ne jamais discuter des véritables responsables du 11-Septembre (un sujet délicat qu’il revient uniquement aux « enquêteurs criminels et aux journalistes d’investigation » d’aborder selon l’architecte).
Gorbatchev: Le meurtre de Nemtsov est un stratagème politique pour semer le trouble en Russie
L’ex président soviétique Mikhaïl Gorbatchev a exprimé sa confiance que l’assassinat de Boris Nemtsov politicien vendredi soir, dans le centre de Moscou, est un stratagème « pour aggraver, et peut-être même déstabiliser la situation du pays, accroître la confrontation. »
« Il est difficile de dire quel côté est responsable pour cela. Que l’on ne se presse pas à des conclusions hâtives et que l’on fasse des enquêtes méticuleuses, »
Questionné s’il croyait que l’assassinat de Nemtsov était susceptible de provoquer des mesures d’urgence au gouvernement, Gorbatchev dit que c’était un scénario qu’il ne faut pas exclure. (…)
« Bien sûr, certaines puissances chercheront à exploiter ce crime pour servir leurs propres objectifs, à savoir comment se débarrasser de Poutine? Mais je ne pense pas que l’occident ira aussi loin que ça, qu’il utilisera ce crime à ses propres fins. Cependant, c’était supposément le but des criminels qui ont assassiné Boris, » dit-il.
« Les crimes de ce genre sont exécutés par des individus difficiles à retracer. Tous les efforts doivent être faits pour trouver ces criminels, » a dit l’ex-président.
« Ce crime perturbe les sentiments de tout un chacun. Boris possédait certains traits de caractères controversés, bien sûr, mais c’était un homme d’intégrité, » a dit Gorbatchev.
Source: Russia Beyond the Headlines, le 28 Février 2015
Charlie Hebdo: Kadyrov accuse les services secrets occidentaux,sincérement,je pense que KADYROV a raison, et, il est certainement , plus au courant ,que moi.
L’attaque contre l’hebdomadaire français Charlie Hebdo pourrait avoir été organisée par les services secrets occidentaux, probablement pour renforcer le groupe terroriste Etat islamique, a déclaré le dirigeant de la république russe de Tchétchénie Ramzan Kadyrov.
L’attaque contre l’hebdomadaire français Charlie Hebdo pourrait avoir été organisée par les services secrets occidentaux, probablement pour renforcer le groupe terroriste Etat islamique, a déclaré lundi à Grozny le dirigeant de la république russe de Tchétchénie Ramzan Kadyrov.
« L’incident pourrait avoir été organisé par les autorités et services secrets des pays occidentaux souhaitant provoquer une nouvelle vague d’embrigadement pour l’Etat islamique », a indiqué M.Kadyrov lors d’une manifestation en faveur des valeurs islamiques qui a réuni plus d’un million de personnes dans la capitale tchétchène.
« Nous voyons que l’Europe n’a pas tiré de leçons des événements sanglants de Paris. Au lieu de condamner les tireurs et ceux qui les ont provoqués en publiant leurs caricatures, les autorités françaises ont organisé un spectacle de rue en faveur d’une permissivité excessive », a-t-il ajouté.
M.Kadyrov a déjà déclaré que le groupe jihadiste Etat islamique se trouvait sous la tutelle de la CIA et d’autres services secrets occidentaux. Selon lui, des données attestent que le général américain David Petraeus, ancien chef du Commandement central des Etats-Unis, aurait « enrôlé » le chef de l’Etat islamique Abou Bakr al-Baghdadi.
L’attaque contre l’hebdomadaire satirique Charlie Hebdo perpétrée le 7 janvier dernier a marqué le début d’une série d’attentats dans la région parisienne qui ont fait 17 morts, dont trois policiers. La police française a éliminé trois auteurs d’attaques terroristes lors de deux opérations spéciales le 9 janvier.
La Marche républicaine contre le terrorisme, qui s’est tenue le 11 janvier dans plusieurs villes françaises, a réuni au moins 3,7 millions de personnes.
Ces fonctionnaires qui végètent dans les placard dorés de la République ,
ENQUETE Inspections, Cour des comptes, Conseil d’Etat… Des centaines de hauts fonctionnaires expérimentés terminent leur carrière à ne rien faire ou presque. Un gâchis qui coûte cher aux contribuables.
Tout en réalisant des rapports de qualité dans sa mission de contrôle de la gestion publique, la Cour des comptes (439 contrôleurs) est pénalisée par la faible productivité d?une partie de ses membres, dont certains ont des activités politiques à l’extérieur. (DURAND FLORENCE/SIPA)
A Bercy, l’inspection générale des Finances (IGF), le corps de contrôle d’élite de l’Etat, occupe tout un couloir au huitième étage du bâtiment Colbert. Les jeunes inspecteurs tout juste sortis de l’ENA l’appellent ironiquement « l’étage médicalisé ». Allusion à la quarantaine d’inspecteurs généraux des finances, l’un des grades les plus prestigieux. Ils en ont assez de voir leurs aînés assoupis finir leur carrière dans un placard doré, avec un traitement confortable de 10.000 euros par mois environ. « A part quelques-uns, ces cadres ne font presque rien. Officiellement, ils supervisent les rapports, en réalité, nous faisons tout le travail’, nous confie l’un de ces énarques révoltés, pointant certains « généraux » qui partent en week-end dès le mercredi soir…
Cette fracture entre générations tient au système IGF, assez pervers. Après quatre ans de service intensif, les jeunes partent, dans le public ou le privé. S’ils reviennent, c’est souvent contre leur gré, débarqués de leur poste ou victimes de l’alternance politique. Alexandre Jevakhoff et Didier Banquy, ex-conseillers de Michèle Alliot-Marie (Défense) et de François Baroin (Economie), ont ainsi rejoint l’inspection, comme Philippe Jurgensen, qui a dirigé l’Agence française de développement, et Bruno Parent, l’ancien directeur des Impôts. « L’inspection des Finances a d’abord une fonction d’autopromotion: elle gère le maintien des positions de ses membres à l’extérieur, souligne Charles de Courson, député UDI et ancien de la Cour des comptes. Ceux qui y restent ont raté leur carrière.
Les dangers du « tour extérieur »
Bienvenue dans les placards de la République! Inspection des Finances, des Affaires sociales (Igas), de l’Education nationale (Igen) ou de l’Administration (IGA)… Ces corps de contrôle, censés surveiller la bonne utilisation des deniers publics, sont devenus des usines à recaser les proches des politiques. Avant la présidentielle, plusieurs dizaines de conseillers de l’équipe Sarkozy-Fillon y ont trouvé refuge, ainsi qu’à la Cour des comptes et au Conseil d’Etat, les deux juridictions de contrôle de la puissance publique. En utilisant la prérogative du tour extérieur, le chef de l’Etat et le Premier ministre peuvent nommer leurs proches, à vie, en leur évitant de passer les concours. Certes, ces organismes publient des rapports de qualité, mais ils ont, de plus en plus, un rôle de foyer d’accueil pour hauts fonctionnaires en déshérence.
« Ces placards existent, car l’Etat ne sait pas gérer ses ressources humaines, notamment ses cadres supérieurs en fin de carrière », déplore Jean-Michel Severino, inspecteur général des finances et ancien directeur de l’Agence française de développement, parti dans le privé. D’ailleurs, un rapport officiel, de janvier 2012, le reconnaît. La mission d’évaluation du Conseil général de l’environnement et du développement durable (Ceged, le corps des ingénieurs des Ponts, des Eaux et des Forêts), pilotée par Antoine Rufenacht, l’ancien maire du Havre, admet que cette instance (252 fonctionnaires) constitue « une structure d’accueil pour cadres dirigeants en retrait », avec une « fonction officieuse de gestion de fin de carrière ».
En clair, c’est un placard. Ce service, dont « le niveau d’effectifs est souvent jugé excessif « , réalise, sans surprise, une production « modeste » : 262 rapports par an, soit à peine plus d’un par agent. Mais il a un potentiel de « recasage » énorme: le corps des ingénieurs des Ponts, qui l’alimente, est le plus gros avec 3 900 personnes pouvant à tout moment y revenir.
Un monumental gâchis
Dans les autres inspections, le tableau est aussi sombre, car elles « exercent peu ou prou la même fonction » d’accueil de cadres en fin de carrière, souligne ce rapport. A Bercy, le « contrôle général économique et financier » rassemble 308 hauts fonctionnaires censés auditer les entreprises publiques, qui s’ajoutent aux 90 inspecteurs des finances. Mais ces agents, payés jusqu’à 12.000 euros par mois, ont perdu une grande partie de leurs missions avec les privatisations.
« L’activité est réduite et doublonne avec les autres corps d’inspection », souligne l’un des contrôleurs. Mis bout à bout, les effectifs de ces placards sont considérables. Car il faut ajouter les 157 membres de l’Igen, les 154 du Conseil général de l’agriculture, la centaine de l’Igas et les 66 de l’IGA, au ministère de l’Intérieur. Au total, un bataillon de 1.100 fonctionnaires expérimentés – sans compter les 439 contrôleurs de la Cour des comptes – est à l’abandon, alors qu’il pourrait traquer les dépenses inutiles de l’Etat.
Les raisons de ce gâchis? D’abord, une absence de contrôle de l’activité de ces services. Jean Germain, actuel maire de Tours et sénateur socialiste d’Indre-et-Loire, illustre le phénomène. En 2010, la Cour des comptes l’a épinglé pour sa très faible activité pendant ses dix-huit ans passés à l’Igen: « Dix courtes notes manuscrites et un rapport de novembre 2009. » Depuis, Jean Germain a fait valoir ses droits à la retraite de fonctionnaire, sans rembourser ses traitements perçus pendant cette carrière quasi fictive.
Même les tire-aux-flanc ont droit à leurs primes
Autre élu mis en cause: Léon Bertrand, l’ex-ministre UMP du Tourisme, nommé à l’Igen en 2008 par Nicolas Sarkozy, n’a fait qu’assister à « une dizaine de réunions entre octobre 2009 et juillet 2010 ». « Ses fonctions électives locales [il est élu en Guyane. NDLR] paraissaient, en raison de leur importance, difficilement compatibles avec un travail d’inspection à temps plein », dénonçait la Cour des comptes. Pour la plupart, ces organismes n’ont pas d’obligation de production, ce qui permet à leurs membres de cumuler les activités, sans risque de surmenage.
A la Cour des comptes, des conseillers-maîtres exercent ainsi des activités politiques, comme Jean-Louis Bourlanges, ancien député européen, actuellement président du think tank l’Institut du centre; Axel Urgin, en charge de l’Outre-mer au PS, et Alain Lambert, ancien ministre du Budget, qui cumule ses fonctions à la Cour avec celles de président du conseil général de l’Orne.
En théorie pourtant, le mode de rémunération devrait permettre de sanctionner les tire-au-flanc. Au Ceged, les primes représentent seulement 10% de la rémunération, et 16% à l’Inspection générale des Finances (pour les seuls inspecteurs généraux). Mais elles atteignent officiellement jusqu’à 36% au Conseil d’Etat, et même 46% à la Cour des comptes pour les conseillers-maîtres. En réalité, selon de nombreux contrôleurs, ces primes sont souvent accordées de façon quasi automatique. Et beaucoup se plaignent de leur grande opacité: « Comme il n’y a pas d’indicateur de productivité, ces bonus sont attribués par les présidents de chambre de façon discrétionnaire », déplore un magistrat de la Cour des comptes.
Enfin, ces dérives s’expliquent beaucoup par le pouvoir exorbitant de nomination donné à l’exécutif via le tour extérieur. En théorie, cette procédure permet de mélanger les profils et les carrières. Dans les faits, elle s’apparente souvent à l’attribution de prébendes, et ne respecte même pas le socle de compétences minimales. En décembre 2011, la nomination de Dominique Tiberi, fils de l’ancien maire de Paris, au Contrôle général économique et financier, à Bercy, a même été refusée par le Conseil d’Etat pour « compétences insuffisantes ». Et à l’Igen, la Cour des comptes a dénoncé, en 2010, « l’impossibilité d’adaptation » de cinq des douze inspecteurs nommés au tour extérieur (entre 2002 et 2008), car ils « font preuve d’insuffisances professionnelles ». Pour recaser dans ses placards dorés, l’Etat n’est pas très regardant!
Bonjour à tous were are one

Super riches et célébrités prises dans l’impôt de la HSBC dodge tempête : fichiers fuite étincelle prétend que la Banque étoiles utilisés pour masquer la trésorerie
• Les comptes montrent célébrité virtuelle qui de clients fortunés
• Documents de 100 000 clients, dont 9 000 en Grande-Bretagne ont été divulgués
• David Bowie, Joan Collins et Elle Macpherson parmi les nommés
• Il n’est pas illégal de détenir un compte Suisse – seulement s’en servir pour éviter l’impôt
• Il n’y a aucune suggestion que célébrités impliquées n’a rien d’illégal
, 10 février 2015

Les stars d’Hollywood, des légendes de la musique et des éminents hommes d’affaires ont été révélés hier avoir détenu des comptes suisses secrets auprès de la HSBC – comme la Banque a été accusée d’aider les super-riches pour éviter de payer des impôts.
Fuite des fichiers de la Banque a montré une célébrité virtuelle qui des milliers de clients fortunés qui détenait des comptes secrets, dont les chanteurs David Bowie, Tina Turner et Phil Collins et l’actrice Joan Collins.
Les fichiers conduits à des accusations bras de banque privée de la HSBC avait agressivement commercialisé des comptes suisses à ses clients les plus riches, permettant à certains cacher des millions de livres dans des comptes non déclarés « noirs » et éviter de payer des impôts dans leur pays d’origine.
Faites descendre l’écran pour la vidéo
Fuite : Des milliers de clients de la HSBC ont été libérés, dont Elle Macpherson (à droite), dont les avocats a déclaré qu’elle « a pris en compte l’impôt britannique sur la base d’une divulgation complète conformément à la législation du Royaume-Uni ». David Bowie (à gauche avec femme Iman), qui a également été nommé, a déclaré qu’il s’est incliné en Suisse parce qu’il a vécu là
Détails : Détails de compte fui avec bras de Swiss banking de HSBC nommée Joan Collins et Christian Slater
Les dossiers de la banque – contenant les détails de plus de 100 000 clients dans le monde entier, y compris 8 844 en Grande-Bretagne – ont été volés en 2007 par Hervé Falciani, un expert en informatique travaillant pour la Banque à Genève. Falciani, 43, croit eux comme un « informateur » parce qu’il savait aux fraudeurs fiscaux ont été à l’aide de la Banque. Il se réfugia en France et a donné les dossiers aux autorités là.
Programme Panorama hier soir sur BBC1 a expliqué que la plus grande banque de Grande-Bretagne avait parmi ses clients fortunés aidait à tricher le pays de millions de livres en impôt.
Il n’est pas illégal de détenir un compte bancaire suisse, mais il est illégal d’utiliser un compte secret pour cacher les actifs pour éviter de payer des impôts. Il n’y a aucune suggestion de toute faute par les célébrités nommées comme comptes de dépôt.
Les révélations ont incité une ligne politique majeure hier après qu’il est apparu que le Président de la Banque à l’époque, Stephen Green, maintenant Seigneur Green, fut plus tard nommé ministre dans le gouvernement de David Cameron.
Chanteurs Bowie, Turner et Phil Collins et formule 1 étoiles Fernando Alonso dit qu’ils en banque en Suisse, parce qu’ils vivaient là. Rien n’indique un quelconque d’entre eux ont été impliqué dans les pratiques fiscales illégales.
Comptable de l’actrice Joan Collins dit qu’elle coopérait pleinement avec un chèque 2011 HM Revenue & Customs qui trouve qu’elle ne devait pas tout impôt supplémentaire.
D’autres nommé inclus acteur Christian Slater et footballeur Diego Forlan.Ils n’ont pas répondu aux demandes de commentaire.

Scandale : La Banque Suisse HSBC, sur la photo à Genève, a permis à ses clients de retirer des briques de trésorerie, permet aux clients de dissimuler au noir « comptes noir » et a donné des comptes aux criminels et les hommes d’affaires corrompus
Créances fiscales HSBC: CPS examine soigneusement les

Avocats pour Top Model Elle Macpherson, une autre célébrité sur la liste, a déclaré: « Mme Macpherson est un citoyen australien qui a pris en compte l’impôt britannique sur la base d’une divulgation complète conformément à la législation du Royaume-Uni ».
HSBC, qui a son siège à Londres, a déclaré sa branche suisse n’était pas pleinement intégrée dans HSBC après son rachat en 1999, ce qui permet de « nettement inférieurs » normes de conformité et due diligence. Il dit il a pris des « mesures significatives » pour renforcer la sécurité et aux réformes.
Dans une journée de développements spectaculaires :
• Politiciens accusés mutuellement et HMRC de s’abstenir d’agir sur la présumée fraude fiscale liée aux comptes.
• Travaillistes exigé questions visage Seigneur Green sur sa connaissance de la prétendue faute professionnelle à la Banque, alors qu’il était président.
• Ministres d’ombre a appelé le gouvernement à dire ce qui vérifie ont été effectuées avant la nomination de Lord Green comme ministre du commerce.
• Cousin de la Reine, le Prince Michael de Kent et son épouse étaient liés à un compte « inactif ». Ils nient que l’argent était toujours détenu dans le compte.
• Magnat Richard Caring visité une succursale de Genève de la Banque en 2005 et s’est retiré de £ 2,25 millions en espèces ; une transaction non marquée vers le haut par HSBC.
• Un ami du Prince Charles, qui était un invité au mariage du Prince William à Kate Middleton a été révélé d’avoir investi des millions.
HSBC a admis que certains titulaires de comptes avaient profité des règles de secret bancaire à avoir des comptes non déclarés, mais elle avait « fondamentalement changé », a déclaré ses systèmes.
Les visiteurs auraient « briques » de trésorerie se sont retirées de comptes en Suisse, un paradis fiscal, efficacement leur permettant de prendre l’argent dans leur pays d’origine sans le déclarer aux autorités fiscales.

Prince et la princesse Michael de Kent (photographié ensemble l’an dernier) ont été parmi ceux nommés comme détention secrètes comptes suisses. Le compte a été « inactif » et ils nient que d’argent était toujours détenu dans le compte
Fonctionnaires à HMRC étaient compte tenus des données coulées en 2010 suite à une enquête en France et regarda environ 1 000 cas, récupérer £ 135 millions dans l’impôt, les intérêts et les pénalités.
Mais le Président du Comité des comptes publics, du travail MP Margaret Hodge, s’interroge sur la rigueur de l’enquête de HMRC.
Elle a dit: « Je ne pense pas que les autorités fiscales ont été assez fort, assez autoritaire, assez dur. »
Elle soulève également des questions sur la connaissance de Lord Green du scandale, disant: ‘ Soit il ne savait pas et il était endormi au volant, ou il savait et puis il a donc participé à pratiques fiscales douteuses.’
Lord Green refusé à tout commentaire, en disant le Guardian: « Comme une question de principe, je ne va pas commenter les affaires de HSBC, passé ou présenter. »
Inspecteur des impôts anciens Richard Brooks dit Panorama: « je pense qu’ils [HSBC] étaient un service fiscal d’évitement et l’évasion fiscale. Je pense que c’est ce qu’ils offraient.
« Ils savaient pertinemment que les gens sont venus à eux d’esquiver leurs obligations fiscales ».

Bonjour à tous were are one
Ed Miliband émet un avertissement UK-contrôlée « paradis fiscaux »

Ed Miliband : paradis fiscaux ont « six mois » d’ouvrir leurs livres ou le visage « action internationale »
Poursuivre la lecture de l’histoire principale
Related Stories
• Entreprises mondiales « besoin de nouvelles règles fiscales »
• Bannière de paradis fiscal de l’île « pas juste »
• « Paradis fiscaux » conviennent à la répression des
Un gouvernement travailliste serait pousser pour des territoires britanniques d’outre-mer être inscrit sur une liste noire internationale s’ils refusent de coopérer avec une voiture contre l’évasion fiscale, Ed Miliband a leur a dit.
Dans un lettre à leurs dirigeants , dit-il, ils ont six mois pour compiler un registre public des sociétés offshore.
Si ils n’ont pas, ils pourraient être mis sur une liste de « paradis fiscaux » et encourent des sanctions.
Ministre du Trésor conservateur David Gauke critiqué le plan, dit que m. Miliband n’a pas compris la question.
M. Miliband a déclaré à BBC News: « des milliards de livres sont perdus dans l’évitement fiscal. Aujourd’hui nous sommes au service Avis sur paradis fiscaux liés à la Grande-Bretagne qu’ils doivent ouvrir leurs livres dans les six mois d’un gouvernement travailliste, ou faire face à une action internationale. »
« Enveloppé dans l’obscurité »
Lettre de M. Miliband est envoyé aux territoires britanniques d’outre-mer – Anguilla, Bermudes, îles Vierges britanniques, îles Caïmanes, les îles Turques et Caïques, Gibraltar et Montserrat – et les dépendances de la Couronne de Jersey, Guernesey et l’île de Man.
« Si n’importe quel territoire d’outre-mer ou de la dépendance de la Couronne ne respecte pas ce délai, nous demanderons l’Organisation for Economic Co-operation and Development pour les mettre sur la liste noire de paradis fiscaux de l’OCDE », dit-il.
Les dirigeants du G20 – composée de 19 de plus grandes économies du monde, plus l’Union européenne – ont déjà convenu d’imposer des sanctions contre les pays sur la liste noire de l’OECD.

Analyse Par Chris Mason, correspondant politique, BBC News
La prémisse de cas de travail consiste à planter une idée à l’esprit qu’il ya un pot d’argent pour le Trésor britannique, si seulement la coalition essayé plus difficile. Travail citent la recherche suggérant presque 5 milliards £ par an n’est plu pour le Trésor britannique sur l’évasion fiscale dans les centres financiers offshore.
Il y a beaucoup d’argent – si c’est une estimation précise – et d’argent, ils sont désireux de. Mais il est improbable qu’il soit simple ou rapide.
Tout d’abord, les dépendances de la Couronne britannique et les territoires d’outre-mer sont indépendants : au Royaume-Uni ne peut pas le forcer à faire quelque chose au sujet de la fiscalité ou le règlement financier. Il y a une énorme différence entre l’évasion fiscale, ce qui est illégale et d’évasion fiscale, ce qui n’est pas.
« Liste noire » est décidé par un accord international, le Royaume-Uni ne l’exigent. Nous allons commencer une conversation internationale importante et nous conduirons à travers le changement, le travail dit.
Une source de hauts responsables du gouvernement sur une des îles concernées m’a dit qu’ils avaient eu des réunions privées avec travail. Chiffres de la partie principale, a dit la source, avaient frappé un ton beaucoup plus émollient ensuite – et cela rejeté comme le public crier d’une campagne électorale.

De l’OCDE « liste des paradis fiscaux non coopératifs » a été vide depuis 2009, même si 38 juridictions sont sur un liste de ceux qui « s’est engagé à améliorer transparence et établir un échange effectif d’informations en matière fiscale « .
Les territoires et dépendances écrits par M. Miliband sont tous sur cette liste.
Travail fait valoir outre-mer territoires et dépendances de la Couronne pourraient contribuer à arrêter ou d’évasion fiscale de la tige en montrant les autorités fiscales qui détourne l’argent dans les entreprises il.
Les îles Caïmans est l’une des juridictions écrites par M. Miliband
Dans un discours à une conférence du travail à Nottingham samedi, a déclaré M. Miliband : « Il y a plus de 18 mois David Cameron a promis de faire la lumière sur les paradis fiscaux liés au Royaume-Uni. Mais la lumière n’allume. Leurs affaires sont encore à percer dans l’obscurité. »
« La Grande-Bretagne perd milliards de livres dans la perte de revenus qui pourraient être investis dans notre avenir. »
M. Miliband a également rejeté les demandes que travail était anti-Business, disant: « Il n’est pas favorable aux affaires pour défendre l’évitement fiscal. »
Ex-ministre Lord Mandelson a soutenu la position de M. Miliband sur l’évitement fiscal.
Prenant la parole au programme aujourd’hui de Radio 4, il a dit: « la vérité est, que nous voyons international sociétés en développement de nouveaux modes de jeu le système [impôt], d’établir une autorité réglementaire contre un autre. »
Se référant à de la main-d’œuvre guêtre récente avec les chefs d’entreprise y compris les bottes boss Stefano Pessina d’impôt , Lord Mandelson a dit travail avait deux mois avant les élections générales de montrer à M. Miliband peut « faire une affaire pour les entreprises ».
Il y avait une « détermination à le représenter [M. Miliband] d’une manière très négative », dit-il.
« S’est effondré dans le chaos »
« Les gens vont de leur mieux pour revenir sur chaque mot errant, de prendre hors contexte et à le représenter comme fondamentalement anti-entreprise ».
« Je ne pense pas qu’il [M. Miliband] est contre l’entreprise – il est pour la bonne pratique commerciale. Il est en faveur de la responsabilité de l’entreprise, mais il en est de la majeure partie de l’entreprise elle-même en faveur de la bonne pratique commerciale. »
Ministre du Trésor conservateur David Gauke a dit: « les grandes idées de Ed Miliband s’est effondré dans le chaos dans les heures de son annonce. Il ne semble pas comprendre que le Royaume-Uni est le seul pays de l’OCDE s’est engagé à un registre central public.
« Il veut que l’OCDE sur la liste noire des pays s’ils ne font pas la même chose que nous. Mais cela signifierait une liste noire de chaque pays de l’OCDE en dehors du Royaume-Uni – les pays comme les États-Unis, la France et l’Allemagne. Une fois de plus, il est clair que Ed Miliband est tout simplement pas à la hauteur. »
Au sommet du G8 en juin 2013, le premier ministre a annoncé un accord entre les territoires d’outre-mer et les dépendances de la Couronne du Royaume-Uni d’adhérer à la répression de la fraude fiscale.
Les îles et avant-postes ont tous convenu d’adhérer à la Convention multilatérale concernant l’Assistance mutuelle en matière fiscale – une initiative menée par l’OCDE.
Ils ont également convenu de publier des plans d’action nationaux sur la propriété réelle, détaillant les véritables propriétaires des sociétés dites « coquille ».
Jusqu’à présent, aucun des territoires ont suivi plomb du Royaume-Uni en créant leur propre registre central public, disant qu’ils ne fera pas le changement qu’il y ait une action internationale.
We are one

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s