le 27012015 C

Bonjour à tous,

VOICI,L’avenir, que ,certains ,nous réserve,si ,certains veulent se permettre de soumettre des lois environnementalistes, qui plombent plus notre agriculture ,et nos campagnes,qu’autre ,laissez les chasseurs et les agriculteurs s’occupaient de nos campagnes, qui mieux qu’eux, qui y vivent toute l’année connaissent la campagne,franchement. !
Bonnet noirs,bonnet rouge,bonnet vert ,bonnet blanc à pois vert,bonnet rayé bleu,blan,rouge,peut importe la couleur,un grand poéte disait Qu’importe le flacon ,pourvus,qu’on est l’ivresse ,Alfred de MUSSET (,je crois ,pas le temps de chercher !!!)le loup(jolie petite bête emmerdent ,tous le monde, car les lois , qui sont votées, et seront votées POUR les agriculteurs ,ce qui veut dire ,qu’elles concerne ,tous le monde ,Pourquoi, Parce que ,quand on vous dira ,que vous n’avez pas le droit, selon la loi X, exemple :de cueillir des champignons, alors que vous ,votre père ,votre grand père ,votre arrière grand père,le faites depuis la nuit des temps ou de marcher sur une parcelle ,parce que ,vous marchez sur des soit disantes fleurs bienfaitrices (SINSE,ZAMALL,et autres…DATURA. !),vous ne pourrait rien dire
Sur le coup,alors bonnet blanc,noir,rouge ,on s’en fout !!!!!
Les textes sur l’environnement | Collectivités locales
http://www.collectivites-locales.gouv.fr/textes-sur-lenvironnement

Code de l’environnement | Legifrance
http://www.legifrance.gouv.fr/affichCode.do

496 amendements de votés sur la MACRON ,par l’assemblé ,NATIONAL, donc par les députés et Sénateurs, comme pour le NON aux Traité de LISBONNE ou SARKOZY a trompé tous les français le 29 MAI 2005( NON :15 449 508 à (54,67 % de NON) au Référendum ,ratification du traité de LISBONNE, Le traité établissant une constitution pour l’Europe (aussi appelé traité de Rome II ou traité de Rome de 2004, parfois abrégé TECE ou TCE), signé à Rome par les chefs d’État et de gouvernement de l’Union européenne le 29 octobre 2004, aurait dû entrer en vigueur le 1er novembre 2006, à condition d’avoir été ratifié par chacun des vingt-cinq États signataires,
HOLLANDE et Valls veulent faire le même chose,que SARKO ,on leur dit qu’on en veut pas comme ,le statut européen des cheminots, comme l’écotaxe,et maintenant ;c’est la loi macron ,et en plus ,ils ont déjà été prévenus qu’on en voulait pas,qu’il l’a travaille ,si ils veulent ,ça ne changera pas les données du problème.

Loi macron ,cette loi n’enléve rien à personne sauf aux avocats ?GAGs
Loi Macron : « Ce texte n’a pas d’efficacité économique …
videos.tf1.fr/…/loi-macron-ce-texte-n-a-pas-d-efficacite-economique-selon-u…
Comment la loi Macron menace la justice (et pourquoi les avocats descendent dans la rue)Publication: 09/12/2014 14h20 CET Mis à jour: 09/12/2014 14h21 CET Loi Macron : ne sacrifions pas les avocats sur l’autel de l …
http://www.marianne.net/Loi-Macron-ne-sacrifions-pas-les-avocats-sur-l-autel-de-…

Notre secret professionnel bradé pour permettre aux 200.000 juristes d’entreprise ( dits « Nouveaux Avocats Salariés d’Entreprise », ou NASE,P-T-N Quelle abréviation !je ne la f’rais ,on leur a d’jà fait ), qui ne sont nullement formés pour cela -et, pour la grande majorité, n’en demandaient pas tant- de devenir avocats
C’est une mobilisation pour le moins inédite! Pour la première fois de leur histoire, avocats, notaires, huissiers et autres professions du droit visées par le volet professions réglementées de la loi Macron ont manifester dans les rues de Paris.
CERTAINS PARLER DE DICTATURE, C’ EST LE CAS,si ,elle passe avec le 49.3,CERTAINS NE POURRONT PAS FAIRE, SEMBLANT Claire Simonin ,devenir fan,ou personnes concernés
Avocate au Barreau de Paris
J’ai manifesté deux fois dans ma vie.
Une fois le 1er mai 2002, lors de la manifestation anti-Le Pen après le 1er tour des présidentielles, parce que je m’inquiétais pour l’avenir de mon pays. Détrompez vous ,je préfère largement ET 100 000 fois, voir MARINE LE PEN Au pouvoir,qu’une bande de juifs ,ou, franc maçons ,qui n’ont rien apporté au pouvoir ,si ce n’est qu’emmerdes,magouilles et guerres( GAZA ,SYRIE,)DAECH ,BOKO HARAM,cela ne ,vous rappelle le rien !
La seconde en 2012, contre la fermeture de GAD Lampaul qui a mis au tapis 900 salariés dans un village de 2100 habitants alors que cet abattoir doté d’un outil de production flambant neuf était l’un des plus performants de Bretagne. Je ne suis donc pas une acharnée de la banderole, et pas non plus arc-boutée dans la défense de mes intérêts personnels. Pourtant je manifesterai demain, après 13 ans de Barreau, et pour la première fois sous ma robe d’avocate, aux côtés de confrères qui ont souhaité rejoindre le Collectif créé la semaine dernière avec trois confrères. La justice est déjà bien malade, c’est un constat désolant. Il s’agit avec la loi Macron de la mettre définitivement au tapis, en achevant de tuer la justice de proximité et les petits artisans-avocats, pour permettre, dans un domaine qui résistait encore, la création de grands groupes omnipotents, aux capitaux desquels seront entrées les grandes banques et sociétés d’assurances. Notre secret professionnel bradé pour permettre aux 200.000 juristes d’entreprise ( dits « Nouveaux Avocats Salariés d’Entreprise », ou NASE), qui ne sont nullement formés pour cela -et, pour la grande majorité, n’en demandaient pas tant- de devenir avocats ; notre indépendance remise en cause, puisque ces avocats d’entreprise, salariés, seront soumis au lien de subordination envers leur employeur ; le maillage territorial, qui assure la présence d’avocats en tout point du territoire, supprimé, voilà le spectacle de désolation qu’offrirait notre justice si la loi Macron devait être adoptée dans les termes de l’actuel projet de loi. Mais cette loi est une loi touffue, « fourre-tout » disent certains, qui traite tout à la fois des guides-conférenciers, de l’ouverture des magasins le dimanche, des autoroutes, et de certaines professions du droit, au nombre desquelles celles des avocats, notaires, huissiers et greffiers des tribunaux de commerce. Dans ce contexte, la voix des avocats est perdue dans la masse, stigmatisée comme celles de privilégiés qui cherchent à défendre leur pré-carré. Il n’en est rien. S’il existe des privilégiés dans notre profession, ce sont justement les gros cabinets, membres du Barreau dit d’affaires, celui-là même qui soutient la Loi Macron parce qu’elle lui permettra de tisser des liens encore plus étroits avec les grands groupes qui constituent sa clientèle, alors que l’indépendance est l’un des piliers de notre profession.
Bien écrit, MADAME,si ce n’est ,que je partage pas du tout votre avis sur les LEPEN ,cela dit ,bien écrit, bien parlais, et bien tout cour !!!!!!!!!

Pour compliquer encore les choses, la profession d’avocat est divisée. (,c’est mieux pour régner)
• Alors que tous les barreaux de France se sont mobilisés pour réclamer que les textes sur la profession d’avocat soient extraits de la loi Macron et soumis à l’arbitrage du Ministère de la Justice, notre ministère de tutelle, l’Ordre des Avocats de Paris, traditionnellement proche du Barreau d’affaires, a pris position contre la mobilisation du 10 décembre, et soutient la création du NASE. A défaut d’assemblée générale des avocats parisiens, il ne leur a pas été permis de faire connaître individuellement leur position, et celle de leur Ordre, qui représente la moitié des avocats de France, brouille le discours du Conseil National des Barreaux, institution représentative de tous les avocats de France, hostile au projet.C’est la raison pour laquelle, avec des confrères parisiens, nous avons souhaité créer un collectif non politisé, non syndiqué, pour montrer que les avocats parisiens ne sont pas en rangs serrés derrière leur Bâtonnier et leur Ordre, et qu’ils s’inquiètent, comme leurs confrères de province, de la justice au rabais à laquelle donnerait naissance la loi Macron si elle était adoptée. Les petits avocats ne pouvant survivre à la force de frappe de grands groupes disparaîtraient les premiers, seuls survivraient les plus gros, dédiés à leur clientèle d’affaire. Aux simples citoyens ne resterait plus que le recours aux NASE ,donc une défence de nase,(excusez moi,mais elle était trop facile)de leur compagnie d’assurance, lesquels privilégieraient bien entendu les intérêts de leur employeur plutôt que ceux de leurs clients. Ce mouvement, initié par quatre jeunes confrères,(AHh c’est pas ,qui font partie des CADETS BOURBONS ,je me trompe peut être ,mais si c’est eux ,leur carrière politique ,n’ira pas très loin ,ceux,qui veulent faire une courte carrière comme DANIEL GIBBS ,député de saint BART et de SAINT MARTIN ,comme, Damien Abad, Député de l’Ain ,aussi

Je vous le rappelle ,que VOUS avez passé une sorte de pacte avec le gouvernement de VICHY que c’était des juifs français que l’UGIF ,a fait mettre en application (Pris dans l’encyclopédie BS)Et que c’est dans les milieux dirigeants juifs, la création de l’UGIF qui a fait l’objet de longues tractations entre les tenants de la démission collective (René Mayer, David Olmer) et ceux de la coopération avec Vichy (Raymond Raoul Lambert), par peur de risquer le contrôle direct des Allemands. La tendance Lambert l’emporte finalement le 30 décembre 1941.Organisation bancale, l’UGIF est divisée en deux sections, Nord et Sud. Lorsque la zone sud sera envahie en novembre 1942, l’UGIF perdra une grande partie de ses ressources extérieures (Particulièrement celle des Etats Unis).
Mais les experts du RSHA font remarquer que la France se laisse distancer… en matière de « Solution finale » par les autres pays. Et donc après chaque convoi parti de Drancy, les nazis réclament de nouvelles victimes. Les rafles continuent donc, plus discrètes et par nationalités. Les plus visés sont d’abord les apatrides, les Allemands, les Autrichiens, les Tchèques, les Polonais et les Russes. En août – septembre, c’est le tour des Roumains, Bulgares, Yougoslaves, Néerlandais, Belges, Luxembourgeois, et en novembre des Grecs…
Les juifs arrivés récemment du Reich, d’Autriche, du Protektorat et de la Pologne et les « apatrides » de toutes origines, soit quelque 12.500 personnes, sont internés dans les camps de Rivesaltes, Noé, Récébédou, le Vernet, Les Milles près de Marseille, Nexon en Limousin…
Le décret du 7 octobre 1940 abroge le Décret Crémieux et prive les Juifs d’Algérie de la nationalité française.
N’oubliez jamais que ceux ,qui leur ont fait ,ont fait le plus de mal ,CE N’EST PAS NOUS,C’EST EUX,ON NE LEUR DOIT RIEN,IL NOUS DOIVENT TOUS ,LA VIE AU MOINS SINON ,ILS N’AURAIENT PAS FONDER LEUR FAMILLE ACTEUELLES (Exemple : « Abraham Drucker était médecin-chef a Drancy pendant l’occupation allemande. Il était d’une aide considérable aux nazis puisqu’il avait pour travail de distinguer les juifs des autres. Il permit ainsi l’arrestation de nombreux juifs qui furent envoyés dans les camps de la mort. Les comptes bancaires de la famille Drucker furent saisis après la libération et Abraham Drucker fut obligé de témoigner et désigner les ss avec qui il collaborait. » (F&D N° 109 15 au 30 avril 2001) Voici un petit « complément d’enquête » avec cet article décapant d’Henri de Fersan (tiré de son blog) :
« DRANCY : LA MEMOIRE HEMIPLEGIQUE »

Le procès par contumace de l’officier SS Aloïs Brunner, probablement décédé, a été l’occasion pour les boutiquiers de la mémoire de vaticiner sur les heures les plus sombres de leur histoire.
Ils veulent qu’on parle de Drancy ? Et bien, parlons de Drancy… Parlons de ces juifs qui collaborèrent avec les nazis. Le camp de Drancy était largement autogéré par les Juifs. Ouvert en 1941, il servait de base de transfert dans le cadre de la Solution Finale (déportation des Juifs en Pologne suite à la publication par Theodore Kaufman d’un livre exigeant le génocide des Allemands). Sur 67.000 Juifs qui y transitèrent, seuls 8.500 étaient Français. Ce camp eut sept dirigeants : Asken, Max Blanor, François Montel, Georges Kohn, (Robert Félix Blum)tiens,ça merappelle quelqu’un,, Georges Schmidt, Oscar Reich et Emmanuel Langberg. Le 24 octobre 1942, une police juive interne est créée, surnommée la « Gestapolak » en raison de son recrutement ashkénaze. Parlons d’Abraham Drucker (père de Michel), médecin chef qui assista Brunner dans sa rafle des Juifs de l’ancienne zone libre. Parlons de Jankel Jouffa, père de Yves Jouffa de la Ligue des Droits de l’Homme, qui participa à cette « police » comme chef d’escalier..
Parlons de l’UGIF qui mis dans sa poche les 750 millions volés aux Juifs et qui dorment probablement dans les caisses du CRIF, ce qui fait qu’avec les réparations, c’est le goy qui va payer l’argent volé par les Juifs aux Juifs, comme il paya, en lieu et place des Juifs, le milliard d’indemnités exigé par les Allemands aux Israélites suite aux attentats contre la Wehrmacht.
Drancy, en 1944, fut à nouveau transformé en camp de concentration. A la différence près qu’y furent parqués tout ceux dont le régime gaulchévique voulait se débarrasser. Ce n’était plus un KL mais un Goulag, ce qui explique pourquoi Drancy I bénéficie d’une mémoire nickelée et que Drancy II « n’existe pas »… La preuve de ce déni de mémoire : les photos de Drancy I illustrant les livres d’histoire ont été prises… en août 1944 à Drancy II !
On va leur en donner, de la mémoire. Parlons de cette fillette de treize ans, fille de présumés « collabos » qui fut violée collectivement sous les yeux de ses parents par une bande d’ordures à brassard FTP (pléonasme). Parlons des colis de la Croix Rouge pillés par les FTP (habitude communiste, l’Arbeitstatistik faisait pareil à Buchenwald). Parlons des tortures infligés aux prisonniers (et aux prisonnières) dont René Château donne une pâle idée dans son livre L’Age de Caïn. Deux chiffres, deux chiffres seulement : Français exécutés par les Allemands de 1940 à 1944 : 29.775. Français exécutés par les gaulcheviques en six mois : 97.000…
Le devoir de mémoire, pourquoi pas. Mais toute la mémoire ! L’heure est venue pour les puissants de faire repentance. Dans le cas contraire, nous serons dans l’obligation de constater que pour eux, l’égalité n’existe pas…
Le 2 juin 1941 une loi édicte le « second statut des Juifs », aggravant celui du 3 octobre 1940 : est considéré comme Juif, celui qui appartient à la religion juive ou y appartenait le 25 juin 1940, et qui est issu de deux grands-parents de race juive. Le second statut achève d’éliminer les Juifs de toute activité économique.. En même temps, de nouvelles professions sont interdites aux israélites : la publicité, la banque, la finance et l’immobilier. Un numerus clausus est établi pour les dentistes, les médecins, les avocats…
Cette loi interdit de plus aux Juifs les mandats politiques, la participation aux grands corps d’Etat, la magistrature et toute la fonction publique. cela prouve bien,que malgré tous ça ,vous n’avez pas été plus intelligent que les autres
Ce n’est franchement pas la peine de se croire supérieur,car un peuple soit disant élu ,réagirait autrement,car franchement,c’est petit,mesquin,pitoyable .

On admet ,cependant le nombre 33000 reve nus en France,provenant des camps nazis,nombre très in férieurdes concentrarionnaires 2 5000 00 du début avril 1945,cette trentainne de mille,miraculeusement
Sauvés provenait d’un vingtaine de grands camps et de quinze cents(1500)commandos éparpillés dans tout le grand REICH(Source la libération et le rapatriement des déportés)
La libération et le rapatriement des déporté * s
Les biens juifs des victimes de la Shoah – YouTube,Tenez ,allez voir au CRIF,il y a de grandes chances pour qu’ils soient au courant de savoir éventuellement, ou se trouve votre pognon et auitres, ,sachant,aussi
Qu’1 Euro valait 6.55957francs,sans compter le fait que le franc, surtout l’euro, s’est pris une claque entre 2004 et 2005COMBIEN NOUS COÛTE L’APPRÉCIATION DE L’EURO?-2.2%,,qu’il soit la bàs,CRIF ,ça moins sur ,qu’il soit déjà en israel,pourquoi pas ?????????
750 millions volés aux Juifs et qui dorment probablement dans les caisses du CRIF,
Arrêté le 28 novembre dernier, le journaliste burundais, Hassan Ravukuki, risque la prison à vie. Son arrestation suscite une vague d’indignations dans le monde entier dans un pays où la liberté de la presse est en berne.

« Je ne suis pas terroriste, je ne l’ai jamais été et je ne le serai jamais. Je suis journaliste » a déclaré le journaliste Burundais Hassan Ruvakuki, correspondant du service Swahili de la RFI. En effet, depuis plusieurs mois, le journaliste burundais est accusé de « terrorisme » et risque la prison à vie. Les faits qui lui sont reprochés remonte d’il y a quelques mois quand ce dernier assistait aux travaux de lancementd’une rébellion burundaise à l’ Ouest de la Tanzanie.

Hassan Ruvakuki a été arrêté le 28 novembre 2011 par les agents de renseignements burundais en compagnie de plusieurs personnes. Selon le journal l’Express, 22 de ses co-accusés ont été condamnés à perpétuité ou 15 ans de prison et le correspondant de Rfi écope, depuis le mois de juin 2012, d’une peine à perpétuité.

Pourtant, Hassan Ruvakuki ne cesse de clamer son innocence et déclare que c’est en tant que journaliste qu’il a assisté à la constitution de cette nouvelle rébellion dans l’Ouest de la Tanzanie. Un argument formellement rejeté par les autorités du pays qui l’accusent de « recueillir une information pour mener un assaut » selon les termes du procureur Emmanuel Nyandwi, lors de la dernière audience de la Cour d’appel de Gitega, au centre de Burundi, ce jeudi 08 novembre. Au bout d’âpres plaidoiries qui ont durée plus de 05 heures d’horloge, le procureur annonce finalement que le verdict sera connu à la date du 08 janvier 2013.

Le procès du journaliste est très suivi par les diplomates occidentaux présents sur le sol burundais. L’affaire est vue par certains comme une manière pour l’exécutif de s’immiscer dans les affaires de la justice. Pourtant, selon lexpress, l’accusation admet que certaines preuves contre ses co-accusés sont fabriquées.

Il faut noter que depuis le boycott des élections de 2010 par l’opposition, le pays vit au rythme de nouvelles violences qui font craindre une reprise d’un nouveau conflit. Cependant, la traque aux journalistes est loin de s’arrêter. Hassan Ruvakuki n’est pas le seul sur la liste. L’arrestation du journaliste Thierry Ndayishimiye et de son confrère Jean-Claude Kavumbagu témoigne d’une situation délicate pour de nombreux journalistes vivant dans ce pays.
De l’ingratitude de certains journalistes burundais …
Journaliste arrêté au Burundi : les explications des …
http://www.rfi.fr/afrique/20130616-burundi

Burundi: journalistes en danger – Terrafemina
http://www.terrafemina.com/societe/…/19586-burundi-journalistes-en-danger.html
Burundi : Comparution de 2 journalistes au TGI de Bubanza …

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s