le15012015 C

 

Bonjour à tous,

J’étais entrain de penser que, cela montre là, leur médiocrité, et leur incompétence ,que non content d’être incapable de gérer un pays, certains pensent que parce qu’ils ont presque toutes les armes ,( je dis presque)et aussi les médiatiques, ,Télé ,Radio RMC,EUROPE1,etc.….Rires et Chansons, Journaux et, Editeurs (pas tous) Enfin bref, presque tout , de leur coté ,comme, dans le conflit israélo-palestinien ,cela MESSIEURS DAMES , ne vous rappellent le rien (le conflit – israélo palestinien, GAZA ),pourtant ,si je me rappelle bien c’est la PALESTINE, qui s’en sort laver de tout, ou presque ,tout simplement parce qu’elle(LA PALESTINE) n’avait pas d’armée comme Israël , (qui d’ailleurs ,a été à bonne école et marche sur les pas de ses ainés et depuis longtemps déjà ,)sachant qu’un pays, comme la Palestine ,sans armée ,face à Israël qui est dotée d’ une des armées les plus puissantes du monde a été incapable de venir à bout d’un pays sans armes ,reconnaissons qu’il y a un problème ,je ne sais pas ,si c’est un problème de méthode ou de compréhension, mais ,il ya un problème .N’oublions pas que la première bombe nucléaire, que les israéliens ont eut été Française, cela ,fait mal à certains ,mais c’est vrai, on ne refera pas l’histoire ,mais on peut l’écrire, et aux niveaux des fautes ,vous êtes balaise

Je me rend compte aussi ,comment, certains, définissent la LIBERTE ,comment un citoyens lambda, cela peut être ,vous ,moi en l’occurrence , ou, un/e autre ,si ,vous ne pensait pas comme eux ,vous êtes ,leur ennemis, que devrait dire mes amis/es ,sachant que je ne pense pas du tout ,mais pas du tout comme eux(certains/es ,pas tous).sur certains sujets. Comment peut-on se sentir libre ,et libre de penser ,s’exprimer, écrire, imprimer quand systématiquement dés qu’on dit certaines vérités, on est emmerdés , voir épié le moindre de vos mouvements ,je ne veux surtout pas que mes descendants vivent dans un monde carcéral.UNE DICTATURE
On ne veut pas de l’écotaxe,on ne veut pas de changement de status pour nos cheminots ,gréve, on ne veut du travail du dimanche, gréve ,Départ MONTEBOURG,HANNON,FILIPPETTIon ne veut pas de la loi Macron, Frondeurs ,on ne veut pas de la réforme Touraine.
Nos aïeux ,se sont battues pour la liberté, ce n’est pas ,MOI, qui vais remettre leur combat, en question encore, faudrait il que la raison soit plausible, et, valable. ,et de toute façons ,certains aux gouvernement, on déjà essayé de faire écrouler le système médical d’abord et social, ensuite, pendant que l’on n’y est

Cette provoc de Charlie hebdo ,à été mal penser, je me doute bien que toute l’équipe de Charlie HEBDO n’y est pour pas grand-chose ,elle et malheureuse ça on en s’rait qu’à moins ,et que certains se font un malin plaisir à remuer la merde ,mais ,cela ne leur portera pas chance car ’à force de la remuer ,on risque de s’éclabousser ! Je dirai aux mômes français de souche ou musulmans ,aux français juifs soyez plus intelligents que vos ainés ,cela ne devrait pas être trop dur, pour une fois ne les suivaient pas dans la bêtise. le cynisme et la provoc ,parce qu’elle est trop facile . J’étais en train de penser, avant ,il y a 25-30 ans peut être en Israël, il y avait un fort engouement ,lorsque tu allais ,faire les oranges, ou autre ,dans les kibboutz(s),les jeunes français ,anglais ,belges ,et les autres se retrouvaient et étaient supra content de se retrouver au bout d’un an ,et cela tous les ans ,je crois ,ils sont certainement contents actuellement, mais franchement c’est pas pareil,Pourquoi,parce qu’avoir 53% de hausse de crime ne donne pas envie d’y aller( que cela soit des soudanais, érytréen ou autres)je dis ,ou autre ,parce que fut un temps pas si lointain, je connaissais des gens ,qui pensaient qu’Israël était bien pour le replie, genre des gens de val de reuil Bref, l’ envie et le souhait de revoir ,quelqu’un ou quelqu’une sont toujours là, je présume, car moi je reconnais que je ne connaissais pas cette expérience ,par contre j’en connaissais une autre ,j’allais au ‘’bouchounou’’, je dis ,cela ,parce que ,je connaissais très bien une juive du nom d’X qui le faisait partie de la bande de pote qu’on avait ,on savait qu’elle partait, car, on l’entendais15 jours avant ,si ce n’est pas 3 semaine avant .Ce que je veux dire par rapport aux peuples juif ,ce que je reproche à vous ,rien, enfin ,si de donner le bâton pour vous faire battre, a vos soi disantes élites ,c’est cette soit disante protection ,qu’ils vous procurent par la peur et dans l’histoire ce n’est pas nouveau(vous allez me dire ,oui mais ,il y a des attentats ,ils nous faut une protection ,oui, d’accord ,mais une protection est utile à partir du moments ,ou ,les contrevenants ou terroriste ,voit qu’il y a une protection ,a-t-on besoin dans coller partout ,même dans des coins ,qui ne sont pas réellement dangereux .,à quoi ,cela sert t-il à part peut être ,faire peur et impressionner! Il y a profit(,mettez vous dans un coin et pensez y)Votre politique d’avant ,moins radical, et suprémasiste ,et était plus avenante ,avant ,beaucoup de jeunes ‘’croyez moi,’’ aurais voulu voir Israël, beaucoup moins maintenant,pour voir quoi cela dit, le fait que certains d’entres vous veulent partir ,c’est leur choix ,,mais,sachez que la place du francais juif et la même que celle français musulmans,et du français de souche , je,pense ,et,je ne suis pas le seul à le penser,il est plus facile de maitriser un peuple par la peur;les pharaons le faisait très bien, ça me fait penser à certains de ces radars ,qui ne servent qu’ à une chose ,ramener du blé ,et qui ne sont absolument pas dans des zones accidentogènes.
La Constitution Française
elle a généralement une valeur supérieure à la loi
Heureusement que nos aïeux et JJROUSEAU avait prévue,,ceci La Constitution protège les droits et les libertés des citoyens contre les abus de pouvoir potentiels des titulaires des pouvoirs (exécutif, législatif, et judiciaire).
Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen de 1789

Les Représentants du Peuple Français, constitués en Assemblée Nationale, considérant que l’ignorance, l’oubli ou le mépris des droits de l’Homme sont les seules causes des malheurs publics et de la corruption des Gouvernements, ont résolu d’exposer, dans une Déclaration solennelle, les droits naturels, inaliénables et sacrés de l’Homme, afin que cette Déclaration, constamment présente à tous les Membres du corps social, leur rappelle sans cesse leurs droits et leurs devoirs ; afin que les actes du pouvoir législatif, et ceux du pouvoir exécutif, pouvant être à chaque instant comparés avec le but de toute institution politique, en soient plus respectés ; afin que les réclamations des citoyens, fondées désormais sur des principes simples et incontestables, tournent toujours au maintien de la Constitution et au bonheur de tous
Art. 1er. Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits. Les distinctions sociales ne peuvent être fondées que sur l’utilité commune
. Art. 2. Le but de toute association politique est la conservation des droits naturels et imprescriptibles de l’Homme. Ces droits sont la liberté, la propriété, la sûreté, et la résistance à l’oppression

Par suite, sans mandat exprès, les législateurs ne doivent pas toucher à ce grand ressort de l’État qu’on nomme la constitution .
« On interdit, et avec raison, ce pouvoir aux assemblées ordinaires, pour éviter des usurpations possibles, et des agitations certaines. Et quand il est nécessaire de toucher à la Loi suprême, le peuple, suffisamment averti, donne un mandat spécial à une Assemblée constituante, à une Convention, chargée expressément, et à l’exclusion de tout autre corps, de réviser la Constitution… »

COMMENT ET POURQUOI LA FRANCE A DONNE LA BOMBE A ISRAEL
vendredi 20 juin 2008 par Philippe Simonnot
Au moment où la presse française fait de gros titres sur des révélations quant à la filière secrète nord-coréenne en Syrie, il n’est pas inutile de rappeler qu’il y a un demi-siècle, la France a donné la bombe atomique à Israël, prenant ainsi le risque de nucléariser la poudrière du Proche-Orient.
Ainsi fut installé au profit de l’Etat hébreu un énorme déséquilibre stratégique permettant aux stratèges juifs d’exercer un chantage nucléaire non seulement sur ses voisins arabes, mais aussi sur les grandes puissances pour obtenir d’elles subsides, privilèges et armements conventionnels.
Principal cible : les Etats-Unis, qui seraient forcément impliqués si par malheur la bombe atomique était utilisée au cours d’un conflit dans cette région. Et ce chantage est encore aujourd’hui exercé. C’est dire l’importance des conséquences actuelles de la décision prise par la France dans les années 1950.
Pourquoi l’a-t-elle prise ? Et QUI l’a prise ? On a prétendu que la France, ayant été convaincue de la précarité stratégique d’Israël face au monde arabe, aurait choisi « généreusement » de mettre définitivement l’Etat juif à l’abri de toute menace de destruction. Cette thèse qui suppose une certaine naïveté et certain altruisme chez les hommes d’Etat français de ce temps-là n’est pas vraisemblable.
En réalité, même si l’opinion et la presse à l’époque étaient largement intoxiquées par la propagande israélienne, au sommet de l’Etat on ne pouvait pas ne pas être informé de la supériorité écrasante de l’armée d’Israël sur ses éventuels agresseurs, la France ayant participé elle-même à la construction de cette supériorité en vendant à l’Etat juif les armes conventionnelles (chars, avions etc.) les plus sophistiquées de l’époque.
La raison du geste français– soigneusement cachée jusqu’ici – pourrait bien être tout simplement que la France a payé ce jour là, cash, le prix de la participation d’Israël à l’expédition de Suez visant à renverser Nasser. C’est ce que nous allons exposer et expliquer.
LA FILIERE JUDEO-NUCLEAIRE
Pendant que Pineau est à Londres, Français et Israéliens entreprennent une autre négociation, encore plus secrète que la première. Dans le dos du ministre français des Affaires étrangères, occupé à Londres à persuader Eden, Ben Gourion, Moshe Dayan, Golda Meir et Shimon Pérès discutent avec Guy Mollet et Bourgès-Maunoury de coopération nucléaire. C’est le secret dans le secret. Si secret que le chef de la diplomatie française, pourtant réputé être un ami d’Israël, en est écarté. Tellement secret que dans le livre qu’il écrira en 1976 sur la crise de Suez, il n’en dira pas un mot. Pas plus d’ailleurs qu’Abel Thomas dans son récit pourtant très détaillé des négociations clandestines de la villa de Sèvres, publié en 1978.
Pineau, rappelons-le, est à la tête du ministère des Affaires étrangères, réputé pro-arabe, voire antisémite, où l’on peut craindre que ce secret soit éventé. Il n’est même pas au courant des livraisons massives d’armements français à Israël qui ont eu lieu en mai et juin. Si on a dit à Pineau de venir seul à Sèvres, c’est aussi parce qu’on se méfie sinon de lui, du moins de son cabinet.
Evidemment, la coopération nucléaire entre les deux pays n’est pas née du jour au lendemain ce 22 octobre. C’est, en fait, déjà, une longue histoire.
On peut même soutenir que Ben Gourion, dès 1948, a pensé à l’arme nucléaire pour défendre l’Etat qu’il avait fondé. « Homme formé au début du 20e siècle, il a une foi naïve dans la force de la science, observe l’historien français de la Palestine Henry Laurens. L’ensemble de ses préoccupations l’a poussé très tôt à réfléchir à une option nucléaire, d’autant plus que les grands noms du programme nucléaire américain étaient juifs. » « Il croyait que la science, observe de son côté Shimon Pérès, que la science pourrait compenser ced que la nature nous [Israéliens] nous avait refusé en termes de ressources et de matières premières ».
Du reste, beaucoup de savants juifs avaient émigré en Palestine durant les années 1930 et 1940, parmi lesquels David Bergmann, un chimiste juif allemand chassé par les Nazis, qui allait devenir directeur du Commissariat à l’Energie Atomique israélien, instauré en 1952 sous les auspices et le contrôle du ministère de la Défense. D’autre part, à peine l’Etat juif déclaré, des dépôts de phosphates uranifères ont été découverts dans le désert du Néguev. En même temps un procédé d’extraction de l’uranium contenu dans ces phosphates a été mis au point est breveté, ainsi qu’un moyen de produire de l’eau lourde par distillation. Deux brevets qui ont ensuite cédés au Commissariat à l’Energie Atomique français. Donc deux des éléments nécessaires à la fabrication d’une bombe atomique ont été très vite réunis. A vrai dire les deux procédés israéliens s’avérant trop coûteux, l’Etat hébreu préférera s’approvisionner en uranium auprès de la France et en eau lourde au près de la Norvège.
En 1949, le savant français Francis Perrin, membre du Commissariat à l’Energie Atomique de la France rend visite en Israël à son ami David Bergman. Il invite de jeunes scientifiques israéliens à venir travailler au centre français de recherche nucléaire de Saclay. Perrin a raconté bien plus tard que pendant la Deuxième Guerre mondiale, lorsqu’il travaillait aux Etats-Unis dans le cadre du Projet Manhattan qui devait déboucher sur le bombardement nucléaire d’Hiroshima, on lui avait dit qu’il pourrait utiliser ses connaissances de retour en France à condition de garder le secret. C’est sur cette même base qu’il transmet son savoir à ses collègues israéliens…
La Syrie se plaint à l’ONU de visites « illégales » de Kouchner et McCain ,POURQUOI VIEINDRAIENT –ILS ?
Sachant ,qu’on se doute ,bien ,que ce n’est pas pour apporter de l’aide ,aux population syrienne,ça fait longtemps que kouchner à poser son sac de riz.et MCAIN a part rendre compte des avancés de DAECH ,ou du recul,à OBAMA

https://creachmichelblog.wordpress.com/
http://creachmichel2014.wordpress.com/
http://lebretonblog.wordpress.com/

L’ODIEUSE DETTE GRECQUE, ILLEGITIME. : Rupture & Métamorphose
http://www.rupture-et-metamorphose.org/…/l-odieuse-dette-grecque-illegitime.html

‘ODIEUSE DETTE GRECQUE, ILLEGITIME.

La notion de « dette odieuse » remonte à l’entre-deux-guerres. Alexander Sack, juriste russe, en a formulé la théorie en 1927. Elle désigne une dette contractée par un régime despotique, (nous dirions aujourd’hui- dictature- ou –régime autoritaire), pour des objectifs étrangers aux intérêts de la Nation, aux intérêts des citoyens. L’Université McGill de Montréal, plus récemment, en donne une définition assez semblable : les dettes odieuses sont celles qui ont été contractées contre les intérêts des populations d’un Etat, sans leur consentement et en toute connaissance de cause du côté des créanciers.
Les banques se sont détournées de leur fonction indispensable de crédit aux particuliers et aux entreprises pour s’engager dans des activités de spéculation financière nocives et dépourvues d’utilité sociale.
Le nouveau « Pacte européen de compétitivité par la convergence », malgré sa désignation, est destiné à pérenniser la tutelle des intérêts financiers sur les politiques économiques des Etats européens. Il accentuera les traits fortement antidémocratiques de l’Europe et créera dans la zone euro une espèce de directoire des dirigeants des pays les plus puissants, s’il n’est pas corrigé.

La dette grecque a d’abord été contractée par la dictature militaire dite « des colonels », quadruplant entre 1967 et 1974. Elle a continué à augmenter sous les gouvernements civils qui lui ont succédé, les sommes empruntées aidant à organiser la corruption à très grande échelle. On sait, depuis l’automne 2009, que le gouvernement du parti Nouvelle Démocratie et l’ancien ministre Caramanlis, avec l’aide de Goldman Sachs, ont truqué les chiffres tant pour cacher l’ampleur de la corruption que pour sauvegarder l’image de la Grèce auprès de l’Union Européenne,de la Banque Centrale Européenne et des investisseurs.
Aucune poursuite n’a été engagée à l’encontre de Caramanlis par le gouvernement Papandréou.
Les dépenses les plus importantes qui sont venues grever les finances publiques grecques, sans qu’on connaisse le montant des commissions occultes qui les ont accompagnées, sont celles entraînées par les jeux olympiques en 2004 et surtout par les achats d’armes.
La Grèce a été un des 5 plus gros importateurs d’armes, en Europe, entre 2005 et 2009. L’achat d’avions de combat représente à lui seul 38% du volume de ses importations, avec notamment l’achat de 26-F16 aux Etats-Unis et de 25 « Mirage 2000 » à la France, ce dernier contrat portant sur une valeur de 1.6 milliard d’euros. Mais la liste des équipements français vendus à la Grèce ne s’arrête pas là : on compte également des véhicules blindés (70 VBL), des hélicoptères NH90, des missiles MICA, Exocet, Scalp et des drones Sperwer. La Grèce est le 3ème client de l’industrie de défense française : les livraisons ont atteint 261 millions d’euros en 2009. La Grèce était en discussion avancée avec la France et Dassault pour acheter des Rafales à 50 Millions d’Euros pièce… Les Etats-Unis, la Russie, la Grande Bretagne et l’Allemagne vendent aussi des armes à la Grèce. L’Allemagne a vendu, entre 2005 et 2009, pour plusieurs milliards d’euros d’équipement (chars Léopard, sous-marin type 214, munitions). Ces achats relèvent de la problématique de la dette odieuse. La combinaison entre l’endettement externe contracté à l’égard des banques et des fonds de placement originaires des mêmes pays qui vendent des armes relève d’une forme de subordination économique et politique caractéristique de l’impérialisme.
Des Etats européens, la France et l’Allemagne, par leurs ventes à un état insolvable, ont-ils pu accroître la dette de la Grèce, à leur profit, et s’en émouvoir ensuite? La Grèce, en 2011, avait 10 787 690 habitants! Quelle guerre picrocholine préparait-elle?
L’église grecque, non séparée de l’Etat, second propriétaire foncier du pays, a été imposée pour la première fois en 2010, à hauteur de 20% de ses revenus bruts. Elle a été dispensée de la taxe immobilière instaurée en 2011 et garde encore de nombreux privilèges fiscaux. Les prêtres orthodoxes, malgré l’énorme fortune de l’église, sont payés par l’Education Nationale publique. Des milliards d’euros seraient investis par l’église sur les marchés boursiers. http://archives-lepost.huffingtonpost.fr
Les armateurs puissants, descendants d’Aristote Onassis, la famille Niarchos, les Livaros ont placé leurs fortunes en Suisse et les banques suisses disposeraient de 280 Milliards d’euros de fonds helléniques selon le gouvernement grec. La Suisse dément.
La nature économique des sommes prêtées interroge la légitimité de la dette publique. C’est donc l’une des questions qui motive la demande d’audit de la dette grecque défendue par un front d’associations et d’organisations politiques, dans une perspective de restructuration vaste ou d’annulation complète. Les couches populaires et les jeunes sont les victimes immédiates des intérêts croissants imposés à la dette par l’Oligarchie financière mondiale et répercutés en mesures d’austérité excessives, sans fin, injustes.
La dette publique française est un autre exemple de dette illégitime.
Extrait de : Les dettes illégitimes. Quand les banques font main basse sur les politiques publiques. François Chesnais. Raisons d’agir. 156 pages. 8 €.
Image: la.colonnedefer.files.wordpress.com/2012/
http://atelier-idees.org
Annie Keszey.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s