le 08012015C

Bonjour à tous ,
Nos gouvernants sont des dindons qui, passent pour des aigles,
Et, font la roue comme des paons… »
Gustave Flaubert

Dans un entretien au quotidien Haaretz, en 1995, Moshe Feiglin-vice-président du
parlement, la Knesset, mais surtout leader de « Manhigut Yehudit -« Leadership juif »-,
la plus grande faction à l’intérieur du Comité central du Likoud, c’est-à-dire le parti de gouvernement, disait tout son admiration pour le nazisme :

…..« Hitler était un génie militaire inégalé.
Le nazisme a fait passer l’Allemagne d’un bas niveau à un niveau physique et idéologique fantastique.

Les jeunes loqueteux ont été transformés en une catégorie propre et ordonnée de la société et l’Allemagne a disposé d’un régime exemplaire, d’un système de justice adéquat et de l’ordre public.

Hitler aimait la bonne musique.
Il pouvait peindre.
Les nazis n’étaient pas une bande de voyous. »
C’EST DINGUE ,HEIN ça arrive,maintenant,
JE CROIS AU MORT Charb, Wolinski, Cabu et Tignous, car malheureuseument, je suis devant le fait accompli,
MAIS ,je ssuis persuadé que ce n’est pas ,un attentat,car comme par hasrard,on prend les même qu’ a BRUXELLE,au niveau de la police ,Je s’rais pris pour un fou ,comme fut un temps MARIE LAFORET tanpis pis,mais n’est pas le + fou,que l’on croit
Je me suis aperçu ,que certain comme les juifs ,dont zemmour,et d’autres larbins de ces gens là, souhaite ,une guerre civile cela peut arrivé, mais pas comme , certains l’entende, cela serait trop facile de stigmatiser une population, (la population arabe en l’occurrence,qui depuis des siecles subissent le joug israeliens ),et de l’accusé de maux ,quelles n’a pas commis, exemple :le 11 septembre , ,on s’aperçoit qu’en fin de compte ,tous les services secret s’accorde à accuser le MOSSAD ,alors que l’on croyais tous que c’était BEN LADEN,on s’aperçoit aussi qu’un des pilotes qui est rentré en collision était piloté par un des mec du mossad ,c’est expliquéplus loin .,comme pour l’attentat de BOSTON cela ,à permis à un acteur unijambiste de se faire connaître,tant mieux , mais a part cela ,il ya eut 3 morts et 264 blessé,on croyait tous que les tchétchéne ,avait tués ,je ne sais pas et je ne pense pas ,dans ce cas il faut m’expliquer que faisait les 4 personnes,militaires ,que l’on a photographié avant et aprés la 1ére explosion, sur tous les liens que je vous offre les photos sont dessus à vous de chercher , sur les photos , 2 militaires ou seals portent des sac à dos semblable au sac à dos utilisé pour l’explosion,pour laquelle ,je doute ,de plus boston,a été qualifié de film holliwoodien,même si celui là,été un peu ,légérement gore,et a fait 3 morts, celui du 11éme ,pour moi ,c’est pareil ,mais avec 12 morts ,que l’on dit ,Au début,je me disaais que je me faisais des idées ,mais,ce qui me rassure ,c’est que je ne suis pas le seul,et en plus d’un mec que ,je ne connais pas ,et pas n’importe qui , bref le fait que l’état juif veuille coller un maximum d’attentats sur la tronche des arabes, cela ne m’étonne pas, sachant pertinemment que les arabes n’y sont pour rien, cela fait des lustres ,qu’ils les titillent, même pour DAECH aidé indirectement par un parachutage américain ou autre ,qui s’est mal passé ,soit disant ,c(est bête ,hein )!,les arabes modérés républicain ,eux,on joué le jeux
Quand,on leur a demandé ,de manifester,en brandissant un mot,une pancarte,sur lequel,il y avait de marquer ,NOT IN MY NAME
Alors, sachant qu’il n’ont rien fait, pourquoi, on ne les aiderais pas en sirye, c’est vrai ,quoi…… !
AAAHHHhhh cela risque d’embêter Israël,c’est vrai ,il me semble qu’israel ,fait du traffic d’armes avec l’Iran mais ceci ne nous regarde pas
Qui se cache derrière le trafic d’armes entre Israël et l …
Raids en Syrie : mais que vient faire Israël dans ce conflit …,

L’ancien président Italien implique CIA et Mossad dans le 11/9 L’ancien président italien délivre sa version du 11Septembre en impliquant la CIA et le Mossad

Daniel Lauwers
Intitulé du poste
Chef de service at Laboratoire de Police Technique et Scientifique de Bruxelles
Données démographiques
Région de Namur , Belgique | Services d’information
CELA NE VOUS RAPPEL ?PAS QUELQUE CHOSE,BRUXELLE
VOUS ETES DES CLOWNS DANGEREUX , DES FOUS A LIER ,DES FELES
Aidés par des JUIFS NAZIS ,tout droit venu du 3éme REICH ISRAEL, qui est certainement
Derriére Tous ça .comme d’habitude ,
UN PETIT RECAPITULATIF
ATTENTAT DU WORLD TRADE CENTER =2753 morts ,présumé MOSSAD.CIA
ATTENTAT DE BOSTON = 3 morts et 264 blessés PRESUMEMOSSAD ?CIA,(SEAL,pourtant,c’est pas dans leur habitude
ATTENTAT DU 11Ardt de PARIS =12 morts,je dirais présumé MOSSAD
• Le pire dans tous, ça, c’est que pour prétexter votre cause (qui n’en ai pas une) ,vous tuez de pauvres gens, car pas de preuve ,mais je présume que le mossad ,Israël est dérriére CABU et wolinsky ,charb,Tignous,mais ce n’est pas nuremberg ni la European Court of Human Rights – ECHR Home,qui vous jugerons !
• Tout vient à point ,qui sait attendre
• C’est la que l’on se rend compte ,que certain ,n’ont plus que ça,comme
• Arguments,laché le pouvoir quand on est habitué à rien foutre,c’est dur hein, !
• Ça leur,évite de parler de la loi macron,de parler emplois fictifs(1 ,pour5,et encore)de parler AIM ,En Redressement,du pognons, qu’ils vont se mettre dans les fouilles,je présume que véolia ne sera pas la derniére,je ne sais pas ,je supute

AU fait ,on a vraiment l’impression quand ,hollande ,fait sa déclartion,qu’il est sincére
Arréter vos cimagrés,n’enj’ter plus la cour est pleine,pourquoi cette vidéo,a-t-elle été retiré Attentat à Charlie Hebdo Hollande dénonce un acte terroriste,y avait il des choses compronmettantes dedans
Charlie Hebdo: « Leur barbarie n’a rien à voir avec l’islam », dénonce l’imam de Drancy,tiens,pourquoi,celle là à été supprimé,at-il dit des âneries chalgouny
LE Soit disant attentat ,oui ,je dis LE SOI DISANT ATTENTAT , qui a été t effectué dans le 11éme, comme par hasard par des gens masqué ,cagoulé ,ça serait dommage que quelqu’un,, un voisin ,ou le fiston ,dise c’est papa ,qu’on voit à la télé ,si ,si,,c’est papa, je sais ce que j’ai vu , , comme par hasard, les fameux ,djihadistes serait partis dans une DS noire, ils auraient pris une voiture, en laissant la DS, à porte de PANTIN, je suis entrain de penser comment savez vous qu’ils ont pris la fuite à bord d’un autre véhicule ,les keufs ,qui ont cherché à la porte de pantin ,on vu qu’il y avait un véhicule abandonnée ,même cabossé parce qu’ils sont rentrés dans une voiture ,d’accord ,cela dit ils auraient pus partir en moto ,ou se disperser à pieds ,comment savait-il ,qu’ils ont pris un véhicule de force Mmoaui !, y avait il quelqu’un là-bas à(porte PANTIN),(je suis en train de penser ,ce qui est arrivé au capitaine de police ,qui apparemment été bien notés pendant 20 ans ,cela peut arrivé ,à tous les keufs qu’ils soient bien notés, ou non, car dans une carrière ,il y a toujours une affaires ,qui ne sent pas bons, sur laquelle, ils ont un moyen de pression, comment voulez vous qu’ils vous tiennent, sinon?) (maintenant, on utilise la peur des gens de l’attentat ,ceux qui ,vous font bouffer ,franchement, est ce que des gens ,comme vous, genre cazeneuve, pechenard,guéant,et toute la clique de sarko , guéant, qui n’est plus au gouvernement ,mais il est encore ,là, puisqu’on sait pertinemment qu’enfin de compte la gauche et la droite ne font qu’un (Israël est toujours derrière !!!, le CRIF) Décidément, CAZENEUVE est toujours dans les bons ,coup, , vous êtes franchement mauvais,je croyais que vous étiez meilleur que ça ,à la maison poulaga, , être capable de loupés des soit disant djihadistes à l’aéroport,qui vont sonnés à la porte du commissariat, pour trouver porte close, très très fort ,vous travaillé sous les ordres de qui déjà rappelez –moi,son nom,le nom de l’incapable; ça me rappelle le musée juif,c’est dingue,HEIN !
AAAHHhhh !!! au fait MOATTI est un, mauvais clown et pitoyable, quand, il dit ‘’bien évidemment, que ce sont les islamistes, qui voulez vous ,que ,ce soit’’ ,on pause cette question ,à un juif né à Tunis, hilarant,genre :quel est la couleur du cheval blanc d’Henri IV ,JAUNE,l’eau, ça mouille, le feu ça brûle, les cheveux ça poussent, vous avez fait quoi ,comme école AH,Franchement ,vous êtes pitoyables ! N’empêche que le jeune journaliste a eut la présence d’esprit, de lui poser la question ,et on a vu que tout juif tunisien, qu’il est , le moatti était un p’tit peu déstabilisé ( Moatti , qui n’a écrit que des âneries, notamment sur le livre de jean marie lepen ,il est évident,que cet abruti, dira que cela ,c’est le fait des islamistes, MOATTI, devrait si, il a un peu de jugeote,ce qui n’est pas évident , rejoindre les siens ,il me semble qu’il reste de la place dans le prochain vol, pour Tel aviv,ou,Tunis,c’est au choix.
AAAHHHhhh !!!je comprend ,mieux MOATTI ,était journaliste d’investigations,
Serge Moati, né Henry Haïm Moati le 17 août 1946 à Tunis5,,comme DELANAOE, est un journaliste et réalisateur français,juif. Il est le père de l’acteur Félix Moati AAHHhh,je viens d’apprendre que SARKOZY ,va faire une intervention ,s’aurait été dommage ,que SARKOZY n’interviennent pas .Là ,on voit le mensonge a ,l’état pure ,politique ;juifs,
Les juifs n’ayant pas put exterminer tous les arabes, en Palestine,(qui soient disant d’après certains feuges de mauvaise foie,sont leur fréres,je ne veux ,surtout pas faire parti de la famille, même en temps que (beaux –quelque chose)),les juifs veulent ,que ce soit les français ,qui fasse le sale ,boulot,,ça ne métonne pas. De plus, des soit disant attaques par des services secrets, ni changeront rien,et quoiqu’il arrivent plus personne ,n’aura confiance en Israël ,tout simplement ,personne de sensé ne peut faire confiance à un juif ,les états unies, s’en rendront compte ,mais il sera trop tard ,car nous savons pertinemment qu’Israël est derrière ,et aussi ,tout ce merdier..Encore ,une chose, le 11 septembre,,( comme par hasard aucuns juifs n’étaient à son boulot ce jour là, le 11 septembre , tous les services secret du monde et même des gens lambda ,comme moi savent que derrière ,il y a le Mossadet le mossad ,c’est,,c’est,c’est suédois,non,je plaisantec’est juif.. L’attentat de BOSTON, des seals ,et des agents de services secret ,étaient là même l’armée américaine est au courant,le lieutenant colonel ROY POTTERS ,dont on ne peut pas voir la vidéo au lien suivant : http://www.youtube.com/watch?v=LMUcOZAF1RI ,on s’demande, pourquoi,d’ailleurs.pour le 11sept2001 =soit disant ben laden,,c’était soit disant les ARABES ,2753 personnes tués
Boston ,le15 avril 2013=soi disant cause musulmane tchétchéne,2 gamins accusés à tord ,dont
1tué, le 11éme ardt 07 janvier 2015=soit disant islamiste

• Révélation d’un composant de l’arnaque du canular de Boston …
http://www.youtube.com/watch Révélation d’un composant de l’arnaque du canular de Boston … … YouTube home
pourquoi,la vidéo aété supprimé ?

Attentat de Boston : un faux mutilé, joué par un soldat ?NON,c’est pas vrai,GAG !
http://senor-information.over-blog.com/
Eva R-sistons, pseudo pour Chantal Dupille
chantaldupille.fr MERCI D’EXISTER ?CHANTAL

L’attentat de Boston : un film hollywoodien – Ajit Pawar Videos

UN CRI DE COLERE : BOSTON : – Le blog de Hadria RIVIERE
ALLEZ Y TRES,TRES INSTRUCTIF,MERCI A TOI ,D’EXISTER !!!!!:!!!
Marathon de Boston : la piste de « l’État profond »,c’est très ,très long
AHAUFAIT ,je n’étais pas aucourant ,mais ,il existe un moteur de recherche FRANÇAIS,INNOOO, cela dit il est français ,apparemment ,il se situe dans le 9émedePARIS ,Ardt ,ou j’ai usé mes fonds de culotte, l’avenue Trudaine ,rue condorcet,rue victor massé,rue chaptal,rue des martyrs,pigalle, ,plus ,vers cadet, square montholon, donc le 9éme ,cadet,le grand orient,donc je présume qu’il est franc maçon ,pas lui ,mais les gens de la mairie ,comme le 2eme, 8eme, 9eme, 10eme, 17eme ,19eme,comme à aux gouvernement,vu sur une vidéo d’anonymous.s’appelant vitriol

#Suicide : La Lituanie entre dans l’Euro
Qui a confiance aujourd’hui en l’euro, en l’Union européenne ? Même les pays auxquels a été vendu le rêve européen n’y croient plus. Les pays baltes entrent dans l’Euro contre la volonté de leur population. Après la Lettonie en 2014, la Lituanie en 2015.
Ce 1er janvier 2015, la Lituanie est le 19ème pays à entrer dans l’euro. L’heure n’est plus à l’euphorie européenne mais au désenchantement de l’Europe. Les derniers sondages européens montrent que l’adhésion à l’euro ne cessent de reculer dans toute la zone euro.Même la Lituanie n’y échappe pas. Selon un sondage réalisé conjointement par l’organisme de sondage américain Gallup et son partenaire local Baltijos Tyrimai (« Enquêtes baltes »), 49 % des Lituaniens désapprouvent l’entrée dans l’Euro alors que seuls 26 % l’approuvent.Dans le détail, seuls 5 % des Lituaniens approuvent complètement la décision d’adopter l’euro et 21 % « tendent à l’approuver ». 25 % sont en total désaccord avec ce choix et 24 % « tendent à être en désaccord ». Enfin, 22 % ne semblent ni approuver ni désapprouver la décision.Une majorité se dessine aussi dans la condamnation de la décision du gouvernement de ne pas organiser de référendum sur la question : 57 % pensent que le gouvernement a eu tort de ne pas en organiser un, alors que 32 % pensent que c’était la bonne décision.Enfin, les chiffres sont encore plus tranchés quand on demande les Lituaniens si ils ont confiance dans les bénéfices de la transition de la monnaie nationale (litas) à l’euro. 64 % ne sont pas confiants (dont 27 % « pas du tout confiants »), 4 % sont très confiants, 23 % « plutôt confiants ».L’analyse sociologique des résultats concernant le « Non » à l’entrée dans l’euro révèlent que le « Non » est majoritaire chez le tiers des ménages les plus pauvres qui vit avec moins de 400 € par mois : c’est le cas de 63 % de ses ménages tandis qu’ils ne sont que 14 % à l’approuver.Rappelons qu’en Lituanie, le salaire moyen est à peu près à 500 € par mois et que le salaire minimum est fixé à 290 € par mois.Le désenchantement domine depuis que les « Tigres baltiques » se sont révélés des tigres de papier, l’entrée dans l’Europe et le mirage de l’adhésion à l’euro un prétexte à l’adoption de mesures d’austérité parmi les plus drastiques du continent. Saignée par une perte démographique de 700 000 habitants depuis la chute de l’URSS (1/5 ème de sa population!), minée par la gangrène de la fraude fiscale et du marché parallèle, la Lituanie reste un paradis fiscal légal pour les entreprises avec un taux d’impôt sur les sociétés de 15 %. C’est le double en France.Dans le même temps, après la récession record de 15 % en 2009, c’est aux Lituaniens qu’on a demandé de faire des sacrifices : baisse des salaires des fonctionnaires (entre 5 et 50 %), dégraissage des effectifs de la fonction publique (jusqu’à 20 % dans certains ministères), une baisse des pensions de 5 à 10 % ainsi qu’une baisse moyenne des salaires de 20 % dans le secteur privé.Bienvenue aux Lituaniens sans illusions dans l’Euro, ce second cercle de l’enfer européen. Ils ont déjà abandonné toute espérance à leur entrée dans le premier. A eux de trouver la force de se joindre à la lutte de leurs frères européens pour sortir de cette machine infernale.
Source(s) : Solidarité Internationale PCF
axedelaresistance.com/marathon-de-boston-la-piste-de-letat-profond

La fin d’un mythe selon lequel c’était Al Quaïda avec BEN LADEN qui avaient organisé les attentats du 9/11 !
Si vous vouliez avoir un cadeau de fin d’année, vous allez en avoir un grâce à la presse américaine qui dévoile, le 25 décembre 2014, sur la base des révélations faites par Gordon Duff de Veterans Today, que les attentats du 9/11 aux USA étaient planifiés par le Mossad et BUSH !
Les Attentats et … Le Mossad
13/09/2008 Après les attentats du 11
Septembre, nombre de gens se sont posés
nombres de questions sur
la responsabilité
potentielle des services de renseignement
israéliens dans l’affaire….
On se souvient en effet, que les juifs
travaillant dans les tours jumelles à
Washington, n’étaient pas présent lors de
l’attentat sans précédent qui a couté la
vie, on s’en souvient à plus de 3000
personnes et qui avaient été les facteurs
déclencheurs de l’invasion américaine en
Afghanistan puis en Irak…
Au niveau des finances, il est parfois bon
de faire monter les enchères…..
Ainsi, il y avait déjà eu une tentative
d’utiliser un attentat terroriste sous « fausse ban
nière » pour manipuler les marchés
internationaux afin de faire des profits rapides. S
elon le Washington Post, deux
individus, Jay Aubrey Elliott et Rolf Dunbier, ont
été arrêtés autrefois à New York pour
avoir projeté de faire sauter le pont sur le fleuve
Kafue en Zambie, le seul pont
pourvoyant aux besoins de la province zambienne de
Copperbelt.
A la même époque, Violet Elliott, sa femme, Efraim
Ronen, Benjamin Edoui, Yitzhak
Markovitch, et Raphaël Tseriano, furent arrêtés à T
el-Aviv par la police israélienne
après que le Shin Bet, le service de sécurité d’Isr
aël, et le FBI aient découvert le projet
de faire sauter le pont en Zambie afin de faire gri
mper le cours mondial du cuivre. Jay
Elliott avait visité plus tôt Tel-Aviv pour engager
des experts en explosifs afin de faire
sauter le pont zambien. Les autorités du maintien d
e l’ordre en Zambie et aux Etats-
Unis avaient été tuyautées au sujet du projet.
Bien que la machination des ressortissants israélie
ns et étasuniens contre le pont de
chemin de fer en Zambie semblent avoir fait les gro
s titres récemment, cette histoire
avait été publiée dans le Washington Post du 9 nove
mbre 1966.
En 1954, Pinhas Lavon, le Ministre israélien de la
Guerre, organisa secrètement une
attaque terroriste contre la bibliothèque du servic
e d’information des Etats-Unis au
Caire, en Egypte, montée de manière à ce que les Et
asuniens en rende responsable le
gouvernement égyptien de Gamal Abdel Nasser.
En novembre 1968, le roi Hussein de Jordanie découv
rait qu’Israël était derrière le
groupe du commando Kateb Al Nasr qui avait attaqué
l’ambassade étasunienne à
Amman, tuant 29 civils et agents de la sécurité. Is
raël espérait que les Etats-Unis
porteraient la responsabilité de l’attentat sur la
Jordanie.
Sigle du Mossad
Ilich Ramirez Sanchez, connu également sous le nom
de « Carlos la Hyène, » a
soutenu que c’était le Mossad qui avait tué les deu
x agents de police français et
l’informateur libanais en 1975. Les deux policiers,
Raymond Dous et Jean Donatini, et
l’informateur libanais, Michel Moukharbal, enquêtai
ent sur une attaque terroriste
contre El Al Airlines à l’aéroport d’Orly. « Carlos
» a déclaré que le Mossad tentait de
monter un coup pour le faire accuser des meurtres.
En 1986, le Ministre libyen de l’Information, Moham
ed Sharafeddin, a déclaré que des
agents du Mossad avaient effectué des attentats ter
roristes dans l’ouest de l’Europe
contre des objectifs étasuniens, afin que la Libye
en soit accusée. Il a précisé qu’Israël
espérait que la sixième flotte les Etats-Unis frapp
e la Libye en représailles.
Des agents du renseignement israéliens, certains se
faisant passer pour des «
déménageurs de meubles, » ont été vus se réjouissan
t des attentats du 11/9 dans le
New Jersey et à New York. Quelques-uns étaient dégu
isés en Arabes. Attirant
l’attention sur le fait que le Shin Bet ne coopère
plus avec les services de l’ordre
occidentaux, comme il l’a fait dans le complot de 1
966 en Zambie, Bell a déclaré que
des agents du Shin Bet, munis de passeports canadie
ns, ont effectué des opérations
sous fausse bannière à Gaza en 2002 et en Jordanie
en 1997. Le résultat de
l »opération en Jordanie a été le retrait de l’amba
ssadeur du Canada à Tel-Aviv.
L’affaire de 1997, avec des agents du Mossad se fai
sant passer pour des Canadiens,
était d’empoisonner le dirigeant du Hamas Khaled Me
shal à Amman. Quand le Roi
Hussein a menacé de riposter contre cet incident, I
sraël a été forcé de fournir
l’antidote pour sauver la vie de Meshal.
En 1991, le Mossad a dissimulé ses empreintes en ar
mant et formant le groupe de
guérilleros libyens au Tchad qui a tenté de renvers
er Muammar Kadhafi. Le Mossad
s’était arrangé pour que l’Arabie Saoudite finance
l’opération. Ce n’était ni la première
ni la dernière fois que le Mossad et les Saoudiens
coopéraient dans une action risquée
sous fausse bannière comme en témoignent les événem
ents du 11/9.
En 1997, un agent supérieur du Mossad chargé de sur
veiller la Syrie, Yehuda
Gil, a été
trouvé envoyant de faux rapports faisant du matraqu
age publicitaire sur la « menace »
syrienne. Ceux-
ci étaient approuvés par le Premier Ministre Binyam
in Netanyahou pour
Washington et le lobby d’Israël opérant dans la cap
itale étasunienne. Il a aussi été
découvert que Gil gardait l’argent affecté par le M
ossad à un agent syrien à Damas
longtemps après que l’agent syrien ait été trouvé m
ort.
Un document classé confidentiel de la CIA sur le Mo
ssad, saisi par les militants
iraniens qui avaient pr
is le contrôle de l’ambassade étasunienne à Téhéran
en 1979, et
plus tard publié dans son intégralité, présentait l
es activités du Mossad à travers le
monde, notamment les stratégies « sous fausse banni
ère » et les tactiques de
chantage des responsables étasuniens. Isser Harel,
l’ancien chef du Mossad, a
dénoncé le rapport de la CIA, le comparant à l’œuvr
e antisémite du 19èmee siècle, «
Les Protocoles des Sages de Sion. »
Article conçu à partir de celui de

http://www.onlinejournal.com/artman/publish/article
_3739.sht

L’ancien président Italien implique CIA et Mossad dans le 11/9 L’ancien président italien délivre sa version du 11Septembre en impliquant la CIA et le Mossad
D’après lui, les services de renseignement du monde
entier savent que le 9-11 est un
coup monté de l’intérieur.
Francesco Cossiga, ancien président italien qui ava
it révélé l’existence de l’Opération
Gladio a dit au plus grand journal d’Italie que les
attentats étaient dirigés par la CIA et
le Mossad.
L’ancien président, a fait des révélations sur le 9
-11, disant au journal le plus estimé
d’Italie que les attentats étaient dirigés par la C
IA et le Mossad, et que c’est un fait
notoire dans les services de renseignement mondiaux
.
Cossiga fut élu Président du Sénat italien en juillet 1983, avant de devenir Président du
pays en 1985 en remportant les élections dans un raz-de-marée électoral.
En tant qu’homme rare, honnête politicien, Cossiga a gagné le respect des partis de
l’opposition et il a dirigé le pays pendant sept ans, jusqu’en avril 1992.
La tendance à la franchise de Cossiga a bouleversé l’establishment politique
italien, et il a été forcé de démissionner après avoir révélé l’existence, et son rôle dans
la mise en place, de l’
Opération Gladio
, un réseau criminel de renseignement sous les auspices de l’OTAN, qui a effectué des attentats à
la bombe en Europe dans les années 60, 70, et 80.
La spécialité de Gladio était d’effectuer ce qu’ils ont inventé, des « opérations sous
fausse bannière, » des attentats terroristes qui étaient attribués à l’opposition interne
et géopolitique.
Les révélations de Cossiga ont contribué à une enquête parlementaire italienne sur
Gladio en 2000, au cours de laquelle fut exhumée la
preuve que les attentats étaient supervisés par l’appareil de renseignement étasunien
.
En mars 2001, l’agent de Gladio Vincenzo Vinciguerra a déclaré, dans un témoignage sous
serment, « Vous avez eu des attaques de civils, de gens, de femmes, d’enfants, de personnes innocentes, de gens inconnus très éloignées de tout jeu politique. La raison
était assez simple : Forcer … le public à se tourner vers l’État pour demander une sécurité plus grande. »
Les nouvelles révélations de Cossiga sont parues la semaine dernière dans le
plus ancien et le plus lu des journaux d’Italie, Corriere della Sera
. En voici une rapide traduction :
Ben Laden a soi-disant avoué être l’auteur des attentats du 11 septembre contre les
deux tours de New York, alors que tous les servicesde renseignements des États-Unis
et d’Europe … savent bien maintenant que ces attentats désastreux ont été planifiés et réalisés par la CIA étasunienne et le Mossad avec l’aide du monde sioniste, dans le but d’en faire porter le chapeau aux pays arabes afin d’inciter les puissances occidentales à
prendre part en Irak … et en Afghanistan.
Cossiga, a exprimé ses premiers doutes sur le 9-11
en 2001, et il
a été cité dans le livre de Webster Tarpley, déclarant que « Le cerveau de l’attaque devait êt
re un esprit sophistiqué, avec suffisamment de moyens, non seulement pour recruter des
kamikazes fanatiques, mais aussi des gens hautement
spécialisés. J’ajoute une chose :
Elle n’a pu être réalisée sans infiltration dans le
personnel des radars et de la sécurité
aérienne. »
Venant d’un ancien chef d’État très respecté, les a
ssertions de Cossiga, selon qui les
attaques du 9-11 étaient un coup monté de l’intérie
ur, et que c’est un fait notoire dans
les services de renseignement mondiaux, ont très pe
u de chance d’être mentionnées par
l’institution d’information médiatique, car tout co
mme des centaines d’autres gens
sérieux, anciens de gouvernement, militaires, profe
ssionnels de l’armée de l’air, alliées à
des centaines de professeurs et d’intellectuels,
il ne peut être écarté comme un fêlé
de la théorie de la conspiration.

le Mossad, l’agence israélienne de renseignement, dans la mise en scène des attentats terroristes du 11 septembre 200
1.Selon un article récent, publié par l’hebdomadaire
American Free Presse
,
la révélation selon laquelle le cousin de Ziad al-Jarrah, un présumé pirate de l’air du11/9,travaillait en fait depuis longte
mps comme agent du
Mossad, démontre qu’Israël trempait dans les attentats terroristes sur le sol des États-Unis.
Le New York Times
a récemment rapporté que le ressortissant libanais
Ali al-Jarrah, un soi-disant fervent partisan palestini
en, était en fait un espion de grande valeur pour Israël durant les deux derniè
res décennies. Al-Jarrah aurait reconnu avoir mené des activités secrètes d’espionnage contre des groupes palestiniens et le Hezbollah libanais depuis 1983. « Ce n’est pas la première fois que cette famille se fait remarquer. L’un
des cousins de M. Jarrah, Ziad al-Jarrah, était parmi les 19 pirates de l’air qui ont réalisé les attentats terroristes du 11 septembre 2001, » a indiqué le Times.
Ses liens avec l’un des principaux cerveaux des attentats terroristes ont
alimenté la spéculation au sujet du fait qu’Israël
recrute des gens se
prétendant Musulmans pour s’en servir comme atouts
secrets.
Selon le
New York Times
, la connexion israélienne au 11/9 peut être
retracée jusqu’aux cinq « Israéliens dansants » qui
ont été certifiés
sautant et se congratulant avec des cris de « joie
et de dérision » quand le
Vol 11 et le Vol 175 se sont écrasés sur le World T
rade Center à New York.
Ces Israéliens auraient été maintenus en garde à vu
e pendant 71 jours
avant d’être libérés discrètement après avoir été s
oupçonnés d’être des
agents du Mossad.
Citant deux anciens agents de la CIA,
Forward
weekly avait rapporté à
l’époque qu’il avait été constaté qu’au moins deux
des détenus israéliens
étaient membres d’une équipe de surveillance du Mos
sad. L’hebdomadaire
avait déclaré :
Il n’y avait aucun doute, mais [l’ordre de clore l’
enquête] est venu de la Maison
Blanche. Il été immédiatement supposé au quartier g
énéral de la CIA que l’affaire
serait étouffée radicalement, afin que les Israélie
ns ne puissent être impliqués en
aucune façon dans le 11/9.
Au moins 2970 personnes, la plupart des civils, ont
trouvé la mort le
matin du 11 septembre,.
L’ancien Premier Ministre italien Francesco Cossiga
[c’est en fait un ancien
Président italien, ndt] a
abordé la question
, suggérant que les événements
du 11/9 ne sont rien d’autre qu’un coup monté de l’
intérieur par la CIA et
le Mossad :
… tous les services de renseignements des États-U
nis et d’Europe … savent bien
maintenant que ces attentats désastreux ont été pla
nifiés et réalisés par la CIA
étasunienne et le Mossad avec l’aide du monde sioni
ste, dans le but d’en faire
porter le chapeau aux pays arabes afin d’inciter le
s puissances occidentales à
prendre part en Irak … et en Afghanistan.
Son argument a été encore renforcé par la fuite de
rapports selon lesquels
les employés de la société israélienne de télécommu
nications Odigo, qui
fournit des services de messagerie instantanée (SMS
), a reçu un
avertissement deux heures avant les attentats contr
e les tours du World
Trade et a prévenu les Juifs de ne pas aller au tra
vail ce jour-là.
Le siège d’Odigo est situé à 2 pâtés de maisons de
l’ancien emplacement
des tours du World Trade.
Les deux explosions du marathon de Boston ont suscité dès le premier jour beaucoup de commentaires sur divers sites Internet et forums de discussion. Un certain nombre d’internautes, reconvertis en journalistes ou même en enquêteurs, ont relayé énormément d’« informations », dont certaines ont contredit l’enquête des autorités. Les médias maintream, avides d’une narration émotive et partisane, ont eu également le plus grand mal à dessiner pour leur public des pistes explicatives qui ne relèvent pas de la pure spéculation ; ils furent peu aidés dans leur tâche par des enquêteurs officiels avares de révélations. Au final, la piste de « l’État profond » reste plus que jamais ouverte. Retour sur les deux premières semaines d’un storytelling cahotique.
Lundi 15 avril
Le lundi 15 avril, à 14 h 49 [1], alors que le chronomètre du marathon de Boston indique 4 h 09 min 43 s de course, une bombe explose dans la foule de spectateurs massés à quelques mètres de la ligne d’arrivée, située sur Boylston Street. Treize secondes plus tard, une seconde explosion a lieu dans la même rue, à 190 mètres en amont sur le trajet de la course.
Le Boston Globe a filmé la double explosion :
Quelques minutes plus tard, vers 15 h, un incident est rapporté à la bibliothèque John Fitzgerald Kennedy, située à environ 5 km au sud-est de l’arrivée du marathon, dans la baie du Old Harbor [2].

La bibliothèque John F. Kennedy vers 15 h
Durant l’après-midi, la police prendra des précautions concernant cet incident, affirmant ne pas savoir s’il est relié aux explosions du marathon [3].
15 h 30 environ : un policier affirme que d’autres engins explosifs ont été trouvés, qui n’ont pas explosé [4].
De son côté, Associated Press (AP) rapporte que le réseau de télécommunications a été coupé à Boston pour éviter l’éventuelle détonation à distance de nouveaux engins explosifs. Cette information sera infirmée par AP elle-même plus tard dans l’après-midi [5].
15 h 55 : une explosion contrôlée [6] par les forces de l’ordre près de Copley Square est rapportée grâce à l’écoute des fréquences radio de la police [7].

Plan de Boston et emplacements des explosions

16 h 02 : le premier bilan annoncé par la police fait état de 2 morts et 22 blessés [8].
16 h 23 : la bibliothèque John F. Kennedy annonce que le feu y est éteint et qu’il n’y a aucune victime [9].
16 h 50 : le gouverneur du Massachusetts, Deval Patrick, et le chef du Boston Police Departement (police locale) Edward Davis donnent une conférence de presse au Westin Hotel [10].

Le gouverneur du Massachusetts Deval Patrick (à gauche) et le chef de la police de Boston Edward Davis (à droite)

Le journaliste Dan Bidondi, de l’équipe d’Alex Jones [11], se glisse dans cette conférence de presse – et dans les suivantes – pour poser des questions peu au goût des autorités, les interrogeant notamment sur des informations indiquant qu’un exercice d’alerte à la bombe (bomb drill) était en cours au moment des explosions (voir plus bas, en conclusion de cet article). Lors de la seconde conférence de presse (à 20 h 45), il ira plus loin en demandant directement au gouverneur si cet attentat constitue une nouvelle opération sous faux drapeau destinée à réduire les libertés individuelles aux États-Unis [12].
16 h 55 : une zone de restriction aérienne est imposée au-dessus de Boston et de ses environs [13].
18 h 12 : le président Barack Obama s’adresse au pays [14].
19 h 30 : les forces de l’ordre (police locale, FBI et ATF [15]) inspectent un appartement à Revere, en banlieue de Boston [16].
20 h 46 : en conférence de presse, le gouverneur Deval Patrick annonce que le FBI s’est emparé de l’enquête, sous la direction de l’agent spécial Richard DesLauriers [17].

L’agent spécial du FBI Richard DesLauriers

20 h 53 : la police annonce la mort d’une troisième victime [18]. Au total, trois personnes sont mortes ce 15 avril 2013 : deux Américains (Martin Richard, 8 ans, et Krystle Campbell, 29 ans) et une étudiante chinoise (Lu Lingzi, 23 ans) [19]. Les explosions ont également fait 264 blessés [20].
Mardi 16 avril
Le FBI et le département de la Sécurité intérieure émettent un « Joint Intelligence Bulletin [21] » qui, selon Alex Jones, permet d’accroître le champ de suspicion pour trouver les « terroristes » [22].
Le FBI recueille tous les indices matériels liés à l’enquête et les envoie à Quantico en Virginie [23].
Premières pistes d’enquête (journalistique) : l’« extrême droite » et l’islamisme
Depuis les explosions de la veille, le débat fait rage dans les médias concernant les pistes explorées par l’enquête du FBI : qui a commis l’attentat du marathon de Boston ?
La veille au soir, le journal Le Monde avait affirmé que deux pistes principales étaient suivies par les enquêteurs : celle de l’islamisme et celle d’ « extrémistes de droite américains, comme des militants anti-impôts [24] » (où l’on est content d’apprendre que militer contre les impôts aux États-Unis, c’est se rapprocher de « l’extrême-droite »…). La plupart des autres médias français, dès le mardi 16 et alors qu’aucune piste particulière n’avait encore été annoncée par les enquêteurs, ont également réduit le champ des possibilités à ces deux pistes, auxquelles s’est ajoutée parfois celle du « déséquilibré » [25].
Le soir de l’attentat, une internaute musulmane américaine, redoutant l’émergence de la piste islamiste, avait tweeté le message suivant :

« S’il te plaît, ne sois pas musulman. »
En France, Le Monde a fait de ce tweet le titre d’un article daté du 16 avril [26], dans lequel le « quotidien de référence » rappelle que la piste islamiste n’est pas la seule et que les amalgames entre musulmans et islamistes doivent être évités.
Le journal en ligne Salon, lui, d’obédience « progressiste [27] », affichera plus clairement la couleur en titrant : « Espérons que le poseur de bombes du marathon de Boston est un Américain blanc [28]. »
En parallèle, d’autres médias rapportent l’existence d’un roman intitulé Heartbreak Hill, dans lequel un « extrémiste de droite » a pour projet de faire exploser des bombes durant le marathon de Boston [29]…
En France comme aux États-Unis, on observe donc des efforts de la plupart des médias pour « équilibrer » les soupçons envers ces « deux pistes principales » (qui n’existent à ce moment que dans l’imagination des journalistes et des « experts ») et ainsi éviter de trop faire pencher la balance vers l’islamisme [30].
Les islamistes se sont pourtant immédiatement imposés comme suspects dans les consciences journalistiques occidentales en raison de l’omniprésente « guerre contre la terreur » des pays atlantistes. Pour l’essentiel, ce fut même la seule piste étrangère explorée. Mais pourquoi « l’extrême droite », ou « piste intérieure », a-t-elle pris autant d’importance dès les premiers jours ?
Plusieurs concordances de dates ont alimenté les soupçons :
Le 15 avril était le dernier jour de la période de déclaration d’impôts aux États-Unis, un « Tax Day » rebaptisé « Protest Day [31] » en raison des protestations soutenues par le Tea Party, un mouvement politique antifédéral (en faveur de la souveraineté des États) et anti-impôts considéré comme extrémiste et dangereux [32] par certains médias et politiciens amoureux du bipartisme « démocratique ».
Le 15 avril 2013 était aussi le Patriots’ Day dans le Massachusetts, commémorant la première bataille de la Révolution américaine. Celle-ci eut lieu le 19 avril 1775 (mais est célébrée chaque troisième lundi d’avril). Le 19 avril est aussi resté tristement célèbre dans l’histoire américaine comme la date du massacre de Waco et de l’attentat d’Oklahoma City. Les explosions de Boston ont en effet eu lieu trois jours avant le vingtième anniversaire du siège catastrophique de Waco, au Texas, qui prit fin le 19 avril 1993 et qui se solda par la mort de 86 personnes, dont 82 Davidiens, un groupe religieux dissident issu de l’Église adventiste du septième jour. Le siège de la résidence des Davidiens avait été déclenché au motif d’une détention illégale d’armes [33]. L’attentat d’Oklahoma City, qui a provoqué la mort de 168 personnes, eut lieu quant à lui le 19 avril 1995. Timothy McVeigh, l’homme que l’enquête désigna comme coupable, aurait reconnu avoir commis cet acte en réaction au siège de Waco [34]. Il était membre du Patriot Movement, qui regroupait des militants anti-impôts, des antifédéralistes et des chrétiens « apocalyptiques » [35].
Tous ces éléments ont donc été rappelés par les médias mainstream comme indices d’une éventuelle piste d’ « extrême-droite », procédé qui a permis d’amalgamer des positions politiques très diverses sous la même connotation négative tout en les liant à des meurtres de masse [36]. Aucune mention n’est faite bien entendue des controverses importantes sur les circonstances du siège de Waco et de l’attentat d’Oklahoma City, concernant la responsabilité suspectée des agences fédérales dans la mort de plusieurs centaines de personnes [37]. Sur l’attentat d’Oklahoma City et sur l’enquête très contestable ayant conduit à la condamnation de Timothy McVeigh et Terry Nichols, voir notamment le film A Noble Lie (James Lane, 2011) [38].
Dans des médias dits « alternatifs », Alex Jones [39] et d’autres [40] ont dénoncé à l’avance la possibilité que les autorités en charge de l’enquête sur les explosions de Boston se ruent sur cette piste domestique de « l’extrême-droite » afin de restreindre encore davantage les libertés civiques dans le pays, et notamment le droit de porter une arme garanti par le Deuxième Amendement de la Constitution. Cette inquiétude a été rapidement renforcée lorsque les enquêteurs ont affirmé avoir trouvé de la poudre noire (ou poudre à canon) [41] dans les explosifs utilisés à Boston.
La présence de poudre à canon a en effet relancé encore davantage [42] un débat sur les armes occupant déjà le devant de la scène aux États-Unis, l’administration Obama jouant des pieds et des mains pour contourner le Deuxième Amendement et réduire la possibilité pour les Américains de porter une arme [43]. Cette volonté du gouvernement fédéral, à laquelle s’oppose une partie importante de la population – et notamment dans les États où le port d’arme est toujours légal –, a été accrue récemment par les tueries d’Aurora en juillet 2012 [44] et surtout de Newtown en décembre 2012 [45].
Attaque à la cocotte-minute
Le mardi soir, le FBI déclassifie un bulletin de sécurité contenant des photos. Elles montrent ce que les enquêteurs présentent comme les restes de deux bombes : un sac à dos déchiré, des restes de cocotte-minute, des clous et des morceaux de fils et de circuits-imprimés [46].
CNN note alors que l’utilisation de cocotte-minute rappelle les méthodes d’Al-Qaïda, mais prend tout de même soin de dire qu’il s’agit aussi d’une « recette » utilisée par « des individus d’extrême droite aux États-Unis » [47].
Dans les médias, la piste d’Al-Qaïda prend de l’importance dans l’après-midi quand il est rapporté [48] que la « recette » pour fabriquer une bombe à partir d’une cocotte-minute avait été donnée en 2010 par Inspire, le « magazine d’Al-Qaïda ». Rappelons tout de même que certains trouble-fête ont émis la possibilité que ce magazine soit écrit par la CIA elle-même [49]…
L’Internet (contre-)enquête
Pendant que les journalistes professionnels et experts attitrés spéculent à partir des informations données par les autorités chargées de l’enquête, des dizaines de milliers d’internautes se lancent dans leurs propres recherches afin de trouver les auteurs de l’attentat.
Les forums Reddit [50] et 4chan [51], entre autres, voient s’accumuler dans les différentes discussions ouvertes un nombre impressionnant de photos, de vidéos, de liens Internet mais aussi simplement de questions et de réponses plus ou moins pertinentes concernant le déroulement de l’attentat, la réponse des autorités et les suspects potentiels.
Certains éléments étranges émergent pèle-mêle au fil de l’enquête en ligne et retiennent l’attention des internautes. Par exemple :
Un homme aperçu sur le toit d’un bâtiment juste au-dessus du site de la seconde explosion alimente de longues discussions sur les réseaux sociaux [52], spéculations qui seront même reprises par certains médias [53].
Une page Facebook de soutien aux victimes aurait été créée… 8 heures avant l’attentat [54]. En réalité cette information ne signifie pas grand-chose, car une page Facebook sans aucun rapport avec l’attentat a pu être créée huit heures avant puis renommée après les explosions. Les internautes n’ont pas manqué de rappeler que la même bizarrerie avait été relevée lors de la tuerie de l’école Sandy Hook à Newtown [55].
Un épisode du dessin animé Family Guy diffusé le 17 mars 2013 présente de fortes similitudes avec l’attentat de Boston [56].
L’une des victimes, dont les deux jambes semblent avoir été soufflées par la première explosion, est rapidement suspectée d’être un acteur [57]. Pour mémoire, une polémique similaire avait émergé suite à l’interview très étrange du père d’une victime de la tuerie de Newtown [58]. En outre, il est attesté qu’il existe des acteurs amputés spécialisés dans la simulation de scènes de guerre [59]. Et pour ne rien arranger, le chef de la police de Boston Edward Davis commettra un joli lapsus le 22 avril en évoquant les « acteurs » impliqués dans l’attentat [60] !
Mercredi 17 avril
Le 17 avril à midi, le FBI a déjà reçu plus de 2 000 informations (utiles ou inutiles) de la part du public [61]. Sur l’Internet, les photos et vidéos prises par des amateurs ou des journalistes avant et après les explosions sont analysées dans leurs moindre détails dans l’espoir de trouver des suspects. Ceux-ci sont nombreux, et les accusations fusent [62].
Des Navy Seals à la Garde nationale : la piste des « contractors »
Sur certaines photos, des individus positionnés à proximité du site de la première explosion (près de la ligne d’arrivée du marathon) arborent des vêtements, des accessoires et une attitude laissant penser qu’ils pourraient être des militaires en civil. Ces hommes sont rapidement suspectés d’être des Navy Seals (forces spéciales de l’US Navy) ou des membres d’une « entreprise de sécurité et de défense » (defense contractors) de type Craft International [63]. Leur présence fait se poser beaucoup de questions aux internautes, qui se demandent dès lors s’ils sont impliqués d’une quelconque manière dans les explosions.
Les médias mainstream ont choisi, eux, d’ignorer entièrement cette piste « conspirationniste » lancée sur l’Internet. Une « mesure de sanction » s’est d’ailleurs abattue le 20 avril sur la chaîne CBS, dont le compte Twitter « 60 minutes » a été piraté, permettant la diffusion des photos [64].
Le site Infowars.com mettra néanmoins un terme à beaucoup de spéculations le 21 avril en relayant finalement l’information selon laquelle ces « militaires en civil » feraient en réalité partie de la Garde nationale [65].
Au passage, il est intéressant de noter qu’en raison de coupes budgétaires, le secrétaire à la Défense Chuck Hagel avait pour projet de démanteler des équipes de la Garde nationale [66], mais s’est ravisé dès le lendemain de l’attentat de Boston en raison de l’ « aide d’urgence » qu’elles auraient apportée immédiatement après les explosions [67].
Feux médiatiques et contre-feux officiels
L’après-midi du 17 avril est très animé, aussi bien au niveau médiatique que policier et… diplomatique.
13 h 30 : les médias (CNN, le Boston Globe et d’autres) annoncent l’arrestation d’un suspect [68].
14 h : le FBI affirme détenir une vidéo prise par l’une des caméras de surveillance d’un grand magasin et montrant un homme posant son sac à dos au sol près du site de la seconde explosion, mais dit ne pas connaître son identité [69].
À ce jour, le FBI n’a toujours pas diffusé cette vidéo.
14 h 24 : le Boston Globe annonce qu’un suspect arrêté est en route pour le palais de justice [70]. Les médias se précipitent alors au palais de justice dans l’attente de l’annonce de l’arrestation.
14 h 33 : la police de Boston affirme qu’aucun suspect n’a été arrêté [71].
15 h 08 : le FBI dément également toute rumeur d’arrestation [72]. Les journalistes se rétractent alors en invoquant une source haut placée dans l’enquête [73].
15 h environ : le palais de justice est évacué [74]. Les médias annoncent que l’évacuation fait suite à une alerte à la bombe [75].
16 h 30 environ : les employés du palais de justice réintègrent leurs bureaux après « une évacuation d’une heure » [76].
16 h 25 : la conférence de presse initialement prévue à 16 h puis 17 h est annulée en raison de l’alerte à la bombe au palais de justice [77].
19 h 15 : une conférence de presse est annoncée pour 20 h [78] puis annulée à son tour [79].
La piste saoudienne
Un événement a eu lieu également cet après-midi du 17 avril, qui n’a été que très peu rapporté par les médias : le président Barack Obama a reçu la visite surprise du ministre saoudien des Affaires étrangères Saoud ben Fayçal [80]. Pour comprendre les liens éventuels de cette visite inopinée avec l’attentat de Boston, un court retour en arrière est nécessaire.
Le 15 avril à 16 h 30, moins de deux heures après l’attentat, le New York Post avait affirmé qu’un individu de nationalité saoudienne aurait été identifié comme suspect et serait retenu à l’hôpital par les autorités [81]. Notons toutefois que la source policière du Post ne semble pas très fiable, car elle annonce également 12 morts dans les explosions du marathon…
Vers 18 h le 15 avril, la police a démenti avoir arrêté qui que ce soit [82].
À 2 h 25 le matin du 16 avril, le New York Post confirme néanmoins et va plus loin : l’appartement du Saoudien, situé à Revere dans la banlieue de Boston, aurait été fouillé par le FBI et la police locale [83]. Plus tard dans la journée du 16, les autorités auraient toutefois affirmé considérer le Saoudien comme un témoin, et non comme un suspect [84]. Le Washington Post rappelle également qu’il y a près de 1 000 étudiants saoudiens à Boston et que la présence de certains d’entre eux au marathon n’a pas grand-chose de surprenant [85].
Cependant, dans la nuit du 16 au 17, certains médias plus « alternatifs » font état de « liens » d’Abdul Rahman Ali Al-Harbi, le Saoudien en question, avec des individus considérés comme terroristes par l’Arabie Saoudite et les États-Unis. Ces liens, dont la teneur exacte est difficilement vérifiable, se résument à un patronyme identique – celui du « clan Al-Harbi ». Six des quatre-vingt-cinq terroristes listés par l’Arabie Saoudite ainsi que cinq personnes enfermées dans la prison de Guantanamo portent ce patronyme [86].
C’est dans ce contexte politico-médiatique qu’intervient la visite surprise du ministre des Affaires étrangères d’Arabie Saoudite à la Maison Blanche. Le sujet officiel de la discussion entre Saoud ben Fayçal et Barack Obama aurait été la situation en Syrie. Mais la chaîne Fox News n’a pas manqué de remarquer l’étrange proximité entre cette visite et une information tombée plus tard dans la journée (et annoncée vers 21 h) : il est prévu que le Saoudien « suspect » soit extradé en début de semaine suivante [87].
Alex Jones (fondateur du site Infowars.com) et Glenn Beck (ancien animateur de Fox News et fondateur du site TheBlaze) ont rebondi successivement sur cette étrange coïncidence dans les jours suivants.
L’information de Fox News concernant l’extradition d’Al-Harbi venait de l’Immigration and Customs Enforcement (ICE), la police des frontières. L’ICE a réagi le lendemain 18 avril en affirmant qu’il y avait eu confusion et qu’en réalité, c’était un autre Saoudien qui était détenu par les autorités et que celui-ci n’avait rien à voir avec l’attentat du marathon [88]. Glenn Beck affirme de son côté qu’un fichier (event file) avait été ouvert avant l’attentat concernant Abdul Rahman Ali Al-Harbi. Le fichier indiquait que l’individu était « armé et dangereux », qu’il était soumis à des restrictions d’accès aux États-Unis et était placé sous un statut de quasi-terroriste. Le Saoudien serait arrivé en août 2012 sur le sol américain grâce à une autorisation spéciale. Plus étrange encore, Beck indique que le 17 avril, le fichier a été altéré, et ce afin qu’Al-Harbi soit dissocié de toute charge concernant les explosions de Boston [89].
Par ailleurs, il sera plus tard rapporté que la First Lady Michelle Obama aurait rendu visite à Abdul Rahman Ali Al-Harbi lors de son séjour à l’hôpital [90]. Bien qu’il soit possible d’expliquer cette visite en raison d’un passage de Michelle Obama au chevet des blessés du marathon, cette explication s’affaiblit lorsqu’on découvre également qu’un « Abdulrahman Alharbi » a rendu visite aux hôtes de la Maison Blanche à plusieurs reprises depuis 2009 [91].
Selon Alex Jones, la tentative des autorités de couvrir le ressortissant saoudien malgré la fuite de certaines informations dans les médias explique les tergiversations du storytelling officiel, et notamment les multiples reports puis annulations de conférences de presse dans la journée du mercredi 17 avril [92].
Dans son émission du 17 avril au soir, le commentateur politique Michael Savage va dans le même sens en affirmant que toute cette histoire est une mise en scène des autorités. Selon lui, ces dernières ont annulé la conférence de presse après que le ministre des Affaires étrangères d’Arabie Saoudite en visite surprise à la Maison Blanche dans l’après-midi a exigé que le suspect soit extradé. Savage pense que la police de Boston allait parler du suspect et a été empêchée de le faire par le FBI [93].
Selon Janet Napolitano, directrice du département de la Sécurité intérieure, le Saoudien n’a jamais été suspecté. Le 18 avril, elle refusera de répondre aux questions du député Jeff Duncan concernant cette affaire [94]. Le 23 avril, Napolitano confirmera pourtant que le Saoudien avait été placé sur une liste de surveillance après l’attaque de Boston [95].
Jeudi 18 avril
Durant les trois premiers jours après les explosions, la piste étrangère (qu’elle mène à Al-Qaïda, à l’Arabie Saoudite ou à toute autre source extérieure aux États-Unis) a donc été progressivement et définitivement écartée par les enquêteurs officiels et – conséquence purement mécanique – par les médias mainstream [96]. Mais la piste « domestique » de l’ « extrême droite américaine » est également abandonnée. Cette journée du 18 avril verra la mise en place d’une nouveau narratif branché sur une piste « intermédiaire » : l’ennemi est intérieur, mais d’origine étrangère…
Deux suspects, et seulement deux
10 h 25 environ : Barack et Michelle Obama arrivent à Boston [97].
14 h 40 : le FBI annonce qu’une conférence de presse aura lieu à 17 h pour tenir le public au courant de l’avancée de l’enquête [98].
17 h 20 : les photos et vidéo des deux suspects sont révélées en conférence de presse [99].
La vidéo officielle du FBI :
Les autorités demandent l’aide du public pour identifier les deux hommes [100]. L’agent spécial Rick DesLauriers précise que les photos et vidéos du FBI sont les seules sur lesquelles le public doit se pencher [101]. Les internautes de Reddit, 4chan et autres réseaux sociaux se lancent immédiatement dans l’analyse des images du marathon pour tenter de retrouver les suspects dans la foule.
Le gouverneur du Massachusetts, quant à lui, admettra qu’il n’a pas vu la vidéo mais a été briefé à son sujet par des officiels du gouvernement [102].
Sunil Tripathi et « Mike Mulugeta »
Suite à la diffusion des photos, des internautes pointent la ressemblance entre le suspect n°2 et un certain Sunil Tripathi [103]. Ce dernier est un étudiant de Brown University ayant mystérieusement disparu le 16 mars 2013. La première à avoir noté une ressemblance frappante semble être Kami Mattioli, une jeune femme ayant fréquenté le même lycée que Tripathi [104]. Des internautes font alors le rapprochement entre la disparition de Sunil Tripathi le 16 mars et des incidents ayant eu lieu à Hanover, une ville située entre l’université de Tripathi et Boston : des explosifs y avaient été retrouvés par la police les 12 et 15 mars (et détruits par explosions contrôlées) [105].
Sunil Tripathi sera blanchi de facto dans l’affaire des explosions de Boston suite à l’adoption exclusive de la piste tchétchène (voir ci-après).
Il sera retrouvé mort le 23 avril dans une rivière à Providence, Rhode Island [106].
Quant au suspect n°1, il écopera d’une identité provisoire à partir du vendredi 19 à 1 h 00, lorsque l’écoute de la fréquence de la police par des internautes fera émerger un nom : Mike Mulugeta [107].
Très rapidement, les enquêteurs amateurs de l’Internet vont donc considérer que « Mike Mulugeta » (sur lequel aucune information ne sort) et Sunil Tripathi sont les deux suspects dont les photos ont été diffusées par les autorités, et ce jusqu’à ce que ces dernières imposent les noms de Tamerlan et Djokhar Tsarnaïev (le lendemain matin vers 7 h).
Mort sur le campus
23 h : le Massachusetts Institute of Technology (MIT), situé à Cambridge dans la banlieue proche de Boston, rapporte que des coups de feu ont eu lieu sur le campus [108].
23 h 35 : le Boston Globe rapporte qu’un agent de police a été blessé dans la fusillade [109]. Sa mort est annoncée à 0 h 13 [110]. Il s’agit de Sean Colier, 26 ans [111].
Vendredi 19 avril
Non loin du campus du MIT, quelques minutes plus tard, deux hommes volent un SUV Mercedes (voiture de type « utilitaire sport »). Ils retiennent le conducteur pendant 90 minutes puis lui extorquent 800 $ à Watertown Square [112] avant que celui-ci ne parvienne à s’échapper. L’homme court jusqu’à une station service [113] et appelle la police. Dans le récit du braquage et de son évasion, la victime affirme que les deux personnes qui l’ont agressée ont confessé être les poseurs de bombes de Boston et avoir tué un policier [114]. Meurtre d’un agent de police par des fugitifs suspectés d’avoir commis un attentat : comme le dit Thierry Meyssan [115], ce geste apparemment gratuit relève certainement du « syndrome Oswald [116] »…
Mort du suspect n°1
0 h 45 environ : la traque du SUV s’achève dans une rue de Watertown. Une fusillade a lieu entre la police et les deux hommes. On évoque 200 à 300 balles tirées, mais aussi des grenades et même… une cocotte-minute explosive lancée par les fugitifs sur leurs poursuivants [117] !
Des photos prises par un habitant de Watertown [118] et une vidéo donnent une petite idée de la violence de la scène :
L’agent de police Richard Donohue, 33 ans, est blessé au cours de la fusillade [119], et dix autres membres des forces de l’ordre seront soignés le lendemain à l’hôpital [120].
D’après la version retenue par Wikipédia, les deux hommes conduisaient en réalité deux voitures (une Honda Sedan et le SUV volé). Une violente fusillade se serait engagée sur Laurel Street entre les deux fugitifs et les forces de l’ordre. Le suspect n°1, à court de munitions, aurait été appréhendé par la police. Mais le second suspect aurait foncé sur les policiers avec le SUV et aurait percuté le suspect n°1 [121], le traînant sur une courte distance dans la rue avant de prendre la fuite [122].
Plusieurs informations viennent cependant contredire cette version. D’abord, la police et le FBI ne sont pas d’accord sur le mode de transport des deux hommes : la police affirme que les hommes conduisaient deux voitures [123], tandis que la plainte déposée le 21 avril par le FBI contre Djokhar Tsarnaïev (identifié par la suite par les autorités comme le suspect n°2) affirme que les deux étaient dans la même Mercedes [124]. Ensuite, un témoin de la scène affirme que ce sont les forces de l’ordre elles-mêmes qui auraient roulé sur le suspect n°1, pas son acolyte [125].
01 h 38 : le Boston Globe relate l’arrestation d’un des suspects, « menotté et interrogé par le FBI à l’arrière d’une ambulance » [126].
Un témoignage et une vidéo diffusés sur CNN dans les heures qui ont suivi a semblé confirmer que l’un des suspects avait bien été arrêté. Cette vidéo montre un homme menotté (et entièrement nu) arrêté par la police de Boston. Le témoin de la scène raconte que le FBI est ensuite arrivé pour prendre en charge le suspect (vidéo en anglais non-sous-titré) :
Pourtant, une information commence à apparaître sur l’Internet : le suspect n°1 – que certains nomment encore Mike Mulugeta – serait mort [127].
4 h 08 : la mort d’un des deux suspects est confirmée par le Boston Globe [128].
4 h 24 : le chef de la police Edward Davis affirme que le suspect en fuite est considéré comme un « terroriste » et qu’il est « venu ici pour tuer des gens » [129].
« Lockdown »
Dans la foulée, un couvre-feu est mis en place dans une zone très étendue. Le « lockdown » intègre même la ville de Boston [130]. Plus d’un million de personnes sont concernées, et 9 000 membres des forces de l’ordre participent à l’opération. À Watertown, un périmètre de 20 blocs est fouillé systématiquement par les unités spéciales de la police (SWAT), maison par maison, soumettant de fait les habitants à la loi martiale [131]. Le lockdown durera jusqu’à 18 h.
Toute la journée, les médias ont rapporté que les habitants ont consenti à rester chez eux et à voir leur maison fouillée sans aucun mécontentement, et certains journalistes ont même été jusqu’à essayer de justifier légalement la loi martiale, arguant que dans ce cas, elle était tout à fait conforme à la Constitution [132]. Le site Infowars, de son côté, rapporte que la population n’a pas accepté la situation aussi allègrement que les médias ont pu le prétendre [133].
La piste tchétchène : Tamerlan et Djokhar Tsarnaïev
6 h 30 : Associated Press annonce avant les autorités que les deux suspects sont originaires de Tchétchénie et ont vécu au moins un an aux États-Unis [134]. L’agence révèle ensuite l’identité du suspect en fuite : Djokhar A. Tsarnaïev, 19 ans, de Cambridge, Massachusetts [135].
7 h 00 : les autorités fédérales annoncent que les deux suspects sont frères [136].
8 h 00 : en conférence de presse, les enquêteurs fédéraux confirment que les deux suspects sont Tamerlan (suspect n°1) et Djokhar Tsarnaïev (suspect n°2), deux frères d’origine tchétchène de 26 et 19 ans [137]. Ils auraient été identifiés par les enquêteurs et « un membre de la famille [138] ». On apprendra peu après que c’est Jeffrey Bauman, le double-amputé soupçonné d’être un acteur (voir plus haut), qui aurait aidé par un témoignage décisif à identifier les suspects [139].
La piste de l’ « extrême droite » et celle d’Al-Qaïda, évoquées dans les deux premiers jours par les médias, sont donc remplacées officiellement par la piste tchétchène à 8 h 00 ce vendredi 18 avril. En réalité, cette nouvelle direction équivaut à la piste de l’islamisme radical ; seulement celui-ci n’est plus arabe, mais caucasien… Dès lors, les médias mainstream surmonteront leur déception [140] de ne pas voir accusée l’ « extrême droite » et ne se poseront plus aucune question, soutenant entièrement la thèse selon laquelle Djokhar et Tamerlan Tsarnaïev, deux jeunes musulmans tchétchènes, ont perpétré l’attentat de Boston.
Bien sûr, aucun de ces médias ne parlera de la connexion entre l’islamisme tchétchène et la CIA, pourtant largement documentée [141].
Pour recueillir des voix dissonantes, il faut donc se rendre sur des médias non-alignés. Maintenant que l’on dispose d’une identité possible pour le suspect n°1, il devient possible notamment de le comparer aux images du « naked man », l’homme arrêté dans son plus simple appareil durant la nuit. Et le constat est frappant : l’homme nu ressemble à s’y méprendre à Tamerlan Tsarnaïev :
« Le même homme ? Si oui, comment est-il mort ? »
Pourtant, Tamerlan Tsarnaïev est annoncé comme ayant été tué (blessé par balle par la police puis écrasé par son frère) durant la fusillade de 0 h 45 avec les forces de l’ordre. Une photo, prise subrepticement à la morgue dans la matinée, émerge à 12 h 40 sur Reddit : elle montre un cadavre ressemblant lui aussi fortement à Tamerlan Tsarnaïev [142] et semble donc confirmer sa mort.
Deux jours plus tard, le 21 avril, la tante des frères Tsarnaïev, interrogée par Dan Dicks de PressForTruth, affirmera néanmoins être sûre à 100 % que l’homme nu arrêté par la police et interrogé par le FBI était bien son neveu Tamerlan [143]. Elle dira aussi avoir reçu des menaces.
Oncle Ruslan
Dans la famille Tsarnaïev, un oncle des deux frères, Ruslan Tsarni, a joué un rôle médiatique important. Sa première intervention a lieu vers midi ce 19 avril [144]. Il évoque ses neveux comme deux « losers » éprouvant de la « haine » envers ceux qui ont réussi à s’intégrer. Néanmoins, il reconnaît qu’il ne les a pas vus depuis des années. Il est immédiatement adoubé par les médias [145] (curieusement, la tante trouble-fête ne subira pas le même sort).
Trop occupés à aimer cet oncle parfaitement sur les rails de la version officielle, les médias en ont oublié d’enquêter sur son cas. Pourtant, s’ils avaient fait quelques recherches, ils auraient assurément découvert que Ruslan Tsarni fut pendant trois ou quatre ans le gendre [146] d’un ancien haut-responsable de la CIA, Graham E. Fuller, ancien chef de poste de l’Agence en Afghanistan [147], mais aussi que « Oncle Ruslan » a été conseiller pour l’USAID [148], paravent droit-de-l’hommiste de la CIA [149] – interdite en Russie depuis septembre 2012 [150] – et a travaillé dix ans dans des sociétés proches d’Halliburton [151]…
Le 29 avril, le journal en ligne Mad Cow Morning News rapporte que Ruslan Tsarni aurait intégré en 1995 le « Congrès des organisations tchétchènes internationales », une structure dont l’adresse enregistrée aurait été celle de Graham. E. Fuller, l’ancien haut responsable de la CIA. Le journal rapporte également que cette organisation envoyait de l’aide aux terroristes islamistes en Tchétchénie [152].

L’arrestation de Djokhar Tsarnaïev
18 h environ : le gouverneur du Massachusetts annonce la levée du couvre-feu [153], qui n’aura servi à rien. Aussitôt, au 67 Franklin Street à Watertown, un homme sort de chez lui, aperçoit du sang sur son bateau dans le jardin derrière sa maison, et appelle la police [154].
À propos de l’échec des forces de l’ordre à retrouver elles-mêmes le fuyard de 19 ans, voici la réaction de Pepe Escobar sur AsiaTimesOnline :
« Comment se fait-il que des légions de police, super-armées et des équipes d’intervention (NdT : SWAT, équivalent en France des GIPN), cherchant un périmètre de scène de crime de 20 pâtés de maisons dans la ville de Watertown, furent simplement incapables de localiser Djokhar se cachant dans une rue se trouvant à moins de deux pâtés de maisons plus loin que là où il avait abandonné son véhicule ? Même une simple recherche sur Google Map contredit l’affirmation faite par la police. Ils ne l’ont pas trouvé pendant toute une journée parce que la rue Franklin où il se cachait aurait été “légèrement en dehors du périmètre”. Un nombre de résidents de la rue Franklin se sont même plaints d’avoir été perquisitionnés après la levée du couvre-feu et la découverte de Djokhar par le propriétaire du bateau, qui est maintenant un héros national [155]. »
19 h environ : les médias rapportent que le suspect en fuite serait acculé par les forces de l’ordre à Watertown [156]. À grand renfort de surveillance infrarouge par hélicoptère [157], la police a en effet repéré un homme dans le bateau d’un jardin, et lance l’assaut.
19 h 55 : craignant qu’il ne soit « armé et dangereux », les forces de l’ordre recourent à un robot [158] avec caméra et bras articulé pour soulever discrètement la bâche qui recouvre le bateau. On rapporte alors que des grenades assourdissantes sont utilisées pour « distraire le suspect » [159]. Une photo émergera plus tard montrant un homme ressemblant à Djokhar Tsarnaïev à califourchon sur le bateau [160], sans qu’il soit réellement possible de dire s’il est en train d’y entrer ou d’en sortir ; toujours est-il qu’il n’a pas de blessure apparente.
20 h 31 : des médias annoncent que trois personnes ont été arrêtées à New Bedford (60 miles au sud de Boston) dans le cadre de l’enquête sur les explosions du marathon [161].
À 20 h 40 environ, dans Franklin Street à Watertown, où le suspect est toujours retranché dans son bateau une heure et demie après avoir été repéré, une violente fusillade éclate :

20 h 42 : la foule assistant à l’opération applaudit [162].
20 h 50 : Reddit annonce que le suspect est arrêté et vivant [163].
20 h 55 : le Boston Globe confirme l’information [164].
À 20 h 58, la police, qui vient pourtant seulement d’arrêter un suspect, lance un tweet victorieux et oublieux de toute précaution d’usage :

« CAPTURÉ !!! La chasse est terminée. Les recherches sont finies. La terreur est terminée. Et la justice a gagné. Le suspect est arrêté. »

Une photo émergera peu après montrant un jeune homme au visage ensanglanté menotté par les policiers [165], puis une vidéo du passage d’une ambulance, à partir de laquelle on peut voir que l’homme emmené à l’hôpital est grièvement blessé [166]. Selon la police, le suspect détenu est dans l’incapacité de parler [167]. Djokhar Tsarnaïev se serait en effet tiré une balle dans la bouche [168] dans une tentative de suicide au moment où il était acculé par ses assaillants, et aurait la gorge gravement endommagée. Un problème demeure cependant dans cette version des faits : des officiels fédéraux affirment que Djokhar Tsarnaïev n’avait pas d’arme quand l’assaut a été donné [169]…

Version officielle : échappant aux dizaines de balles de la police, dont les impacts sont visibles sur le bateau, le suspect tente de mettre fin à ses jours avec une arme qu’il n’a jamais eue, et se rate lui aussi…

Suite à l’annonce de l’ « arrestation » du suspect, les habitants de Watertown sortent en masse dans la rue pour célébrer l’événement en chantant « USA, USA ! [170] » et l’hymne national :
Conclusion : la piste de « l’État profond »
Suspect n°1 : le FBI
Dans le cadre des explosions de Boston, un témoignage clef soigneusement passé sous silence par la plupart des grands médias fait état d’une possible menace dont les autorités auraient eu connaissance avant l’attentat : celui de l’entraîneur de cross country de l’université de Mobile, qui affirme avoir vu des « chiens anti-explosifs » (bomb sniffing dogs) près de la ligne d’arrivée avant les explosions, ainsi que des guetteurs des forces de l’ordre sur les toits. Plus intriguant encore : d’après l’entraîneur, avant l’attentat, des annonces répétées ont eu lieu à destination des spectateurs du marathon pour les inviter à ne pas s’inquiéter, tout cela faisant partie d’un « exercice d’entraînement » [171].
En revanche, notons que les fameux tweets du Boston Globe datés de 12 h 53 [172] le 15 avril et annonçant une explosion contrôlée ne correspondent pas à l’annonce d’un exercice mais bien à la neutralisation d’un troisième engin explosif après l’attentat. Beaucoup d’internautes ont cru à l’antériorité de ces annonces en raison d’une erreur d’interprétation de l’heure affichée sur les tweets. Celle-ci a en effet trois heures d’avance par rapport à l’heure de Boston ; l’heure des tweets est celle de la côté Ouest des États-Unis (Pacific Daylight Time, PDT) – peut-être parce que Twitter est basé à San Francisco ? –, et il faut les lire en ajoutant trois heures pour obtenir l’heure de Boston (Eastern Daylight Time, EDT) et donc celle des événements relatés par le Boston Globe (ou même la police de Boston). Pour s’en convaincre, il suffit de regarder l’heure à laquelle le même Boston Globe annonce l’attentat [173], celui-ci ayant été commis à 14 h 49 heure locale. Les internautes se sont probablement rués sur cette information erronée parce que, bien loin des médias mainstream, ils savent pertinemment qu’un « exercice » ayant lieu en même temps qu’un attentat est l’une des marques de fabrique des attaques sous faux drapeau, comme l’ont révélé notamment des contre-enquêtes sur le 11 Septembre [174], les attentats de Madrid en 2004 [175] et de Londres en 2005 [176].
Quoi qu’il en soit, l’entraîneur était donc inquiet avant les explosions, songeant à une menace potentielle. Le chef de la police, lui, affirme n’avoir été au courant de rien [177].
Sur la base de ce témoignage et faisant fi des accusations de conspirationnisme qui menacent tous ceux qui s’aventurent sur cette piste, Ben Swann, de la chaîne Fox 19, a posé dès le mardi 16 avril au soir quelques questions sur l’implication exacte du FBI dans l’attentat de Boston, se demandant notamment si le Bureau disposait d’informations avant les explosions qui auraient pu permettre de les empêcher [178]. À ceux qui douteraient par principe de la possibilité même de ce genre d’implication, le reporter rappelle pour exemple que l’enquête sur l’attentat à la bombe contre le World Trade Center en 1993 avait révélé des liens plus que serrés entre le FBI et les auteurs de l’attaque, le Bureau ayant été jusqu’à collaborer directement avec un informateur infiltré dans la cellule terroriste responsable de l’attentat avant que celui-ci n’ait lieu [179]. Dans la même veine, un article de Russia Today [180] résumait en septembre 2011 l’enquête réalisée par Mother Jones sur l’implication du FBI dans les attaques terroristes aux États-Unis : le Bureau est en réalité partie prenante de la plupart des opérations terroristes, et ce dans le but (supposé) de les faire échouer. Il y a un an, le New York Times lui-même admettait d’ailleurs ces conclusions [181]. Mais ce journal n’est évidemment qu’un torchon conspirationniste.
À propos du FBI, on s’amusera d’ailleurs – relativement – à constater qu’il n’a pas tardé à frapper de nouveau après avoir « géré » le drame de Boston : le 23 avril, au Canada, la collaboration du Bureau avec la police locale aurait permis d’empêcher un attentat préparé par « Al-Qaïda » et visant un train de passagers [182]. Le gouvernement canadien a immédiatement utilisé ce pétard mouillé pour promouvoir des lois liberticides [183].
On notera également qu’à la fin du mois de mars, le FBI était intervenu dans l’enquête sur la disparition de Sunil Tripathi [184], cet étudiant de Brown University dont le nom avait été évoqué par les internautes comme possible suspect n°2 dans l’attentat de Boston et qui a été retrouvé mort le 23 avril dans une rivière de Providence, Rhode Island.
Dans le cas du « suspect n°1 » des autorités, Tamerlan Tsarnaïev, le FBI n’a pu qu’observer la porosité de sa couverture à mesure que les informations sont tombées. Les liens du Bureau avec le suspect sont exposés une première fois le 19 avril sur Russia Today par Zubeidat Tsarnaeva, la mère de Tamerlan et Djokhar, qui affirme que son fils aîné était surveillé par le FBI depuis plusieurs années et que le Bureau l’a même interrogé deux ans auparavant [185]. Elle ajoute par la même occasion qu’elle ne croit pas à la version officielle et que ses fils sont innocents. Le même jour, le père des deux suspects dit lui aussi que ses fils ont été piégés et qu’il ne croit pas à leur culpabilité [186]. Ce 19 avril, la tante, quant à elle, exige des preuves de la culpabilité de ses neveux [187]. Le FBI finit par émettre un bulletin officiel dans lequel il reconnaît qu’un « gouvernement étranger » l’avait contacté en 2011 pour obtenir des informations sur Tamerlan Tsarnaïev [188], à la suite de quoi il avait interrogé le suspect et sa famille mais n’avait trouvé aucun élément indiquant une quelconque activité terroriste. Le Bureau affirme avoir demandé en vain des informations supplémentaires de la part de ce « gouvernement étranger ».
Le 21 avril, des médias annoncent que les services de sécurité russes auraient fait part au FBI de leurs inquiétudes à propos de Tamerlan Tsarnaïev en novembre 2012 [189].
Rappelons que le FBI, dans son enquête sur l’attentat de Boston, avait demandé l’aide du public pour identifier les suspects, et ce après avoir diffusé les photos de Tamerlan et Djokhar Tsarnaïev…
Suspect n°2 : la CIA
Nous avons déjà rappelé les liens de l’oncle Ruslan Tsarni avec la CIA (voir plus haut, au paragraphe « Oncle Ruslan »). Ce dernier n’est pas le seul : Tamerlan Tsarnaïev aussi était en contact avec l’agence de renseignement, et sa mère était surveillée.
Le mercredi 24 avril, les médias russes et les autorités géorgiennes diffusent des documents affirmant que Tamerlan a assisté durant l’été 2012 à un séminaire organisé par la Jamestown Foundation pour les nouvelles recrues en Géorgie [190]. En 2007, cette fondation avait été accusée par le gouvernement russe de soutenir l’instabilité dans le sud de la Russie [191]. La Jamestown Foundation est fortement suspectée d’être un paravent de la CIA [192], et selon Kurt Nimmo, « la révélation de la connexion de Tamerlan Tsarnaïev à une ONG antirusse sponsorisée par la CIA doit être considérée comme le chaînon manquant dans l’histoire de sa prétendue radicalisation dans les mains des militants salafistes [193] ». La radicalisation de Tamerlan Tsarnaïev est en effet au cœur du storytelling officiel depuis le drame de Boston. Deux exemples parmi d’autres : l’évocation par Oncle Ruslan de « mentors » ayant radicalisé son neveu [194] et la « formation spéciale » que les deux frères ont dû recevoir pour confectionner des explosifs dans le style des islamistes afghans, indiens ou pakistanais [195].
Le jeudi 25 avril, le New York Times annonce que Tamerlan Tsarnaïev était sur deux listes de surveillance antiterroriste [196]. Extrait :
« Après que la CIA l’a déclaré sans lien avec l’extrémisme violent en octobre 2011, elle a demandé au Centre national de contre-terrorisme, la principale agence de contre-terrorisme du pays, d’ajouter son nom à une liste de surveillance par précaution, a déclaré un officiel du renseignement américain mercredi. D’autres agences, dont le département d’État, le département de la Sécurité intérieure et le FBI, ont été alertées. »
La mère de Tamerlan et Djokhar Tsarnaïev, elle aussi, était sur une liste de surveillance de la CIA dix-huit mois avant les attaques de Boston [197]. Elle est aujourd’hui suspectée d’avoir radicalisé son fils Tamerlan [198].
Ces événements ont-ils un quelconque rapport avec l’afflux récent en Syrie de terroristes en provenance du Caucase [199] ? Une chose est sûre : la piste de l’islamisme caucasien dans l’attentat de Boston est désormais dessinée à gros traits par les médias.
Depuis son arrestation le 19 avril, Djokhar Tsarnaïev aurait retrouvé l’usage de la parole. Il a ainsi pu confirmer à peu près tout le nouveau storytelling officiel sur l’islamisme radical ennemi de l’Amérique [200]. Il encourt la peine de mort pour avoir utilisé une cocotte-minute explosive, considérée comme « arme de destruction massive » par les autorités fédérales [201]. Katherine Russel, la veuve de Tamerlan Tsarnaïev, musulmane par conversion, est prise de son côté dans la tourmente de la diabolisation [202] de l’islam. « Diabolisation » reste d’ailleurs un terme très insuffisant pour caractériser l’offensive de certains médias américains contre la jeune femme et sa religion. Ann Coulter, « romancière polémiste », après s’être demandée pourquoi la police n’a pas achevé Djokhar Tsarnaïev directement dans le bateau dans un esprit de « peine de mort automatique », affirmera ainsi dans une interview sur Fox News que Katherine Russel « devrait être en prison pour port du hijab [203] »…
Que tirer de tout cela ? Comme le souligne Thierry Meyssan, il est trop tôt pour conclure [204]. Mais rappelons également la réalité décrite par Aymeric Chauprade : le terrorisme est avant tout un fait étatique [205]. « L’État profond », structure de pouvoir résultant de luttes internes dissimulées, doit être considéré comme le premier suspect de tout attentat. Il reste que, quels que soient les soupçons qui pèsent sur les agences fédérales dans le drame de Boston, les indices ne forment encore qu’une piste d’enquête parmi d’autres. Une piste qui impliquerait, comme d’habitude, trois possibilités : l’incompétence, le laisser-faire ou la planification.
Citons donc simplement pour terminer le « démocrate » Rahm Emmanuel, chef de cabinet de la Maison Blanche sous la première administration Obama, qui déclarait en 2009 [206] :
« Vous ne devez jamais gâcher une crise sérieuse. Ce que je veux dire par là, c’est que c’est une occasion de faire des choses que vous ne pouviez pas faire auparavant. »
Et pour ne pas laisser les « républicains » en reste, laissons le lapsus de fin à Georges W. Bush himself, ce grand récidiviste du conspirationnisme :
[1] Toutes les heures annoncées dans cet article sont données en heure locale, à savoir l’Eastern Daylight Time (EDT), l’heure d’été de la côte Est des États-Unis, à laquelle il faut ajouter 6 heures pour obtenir l’heure française correspondante.
[2] http://bostonherald.com/news_opinion/local_coverage/2013/04/third_explosion_confirmed_at_jfk_library
[3] Résumé de la question : http://www.theatlanticwire.com/national/2013/04/what-happened-boston-jfk-library/64259/
[4] https://twitter.com/Fara1/statuses/323882889253113856.
NB : la plupart des brèves issues de Twitter sont datées avec 3 heures de retard par rapport à l’heure de Boston. Sur celle-ci, il faut donc lire 15 h 37 (3:37 PM) et non 12 h 37 (12:37 PM).
[5] http://www.slate.com/blogs/future_tense/2013/04/15/boston_marathon_explosion_cell_service_shut_down_by_police_to_prevent_remote.html
[6] http://www.sbnation.com/2013/4/15/4227858/boston-marathon-explosions-controlled-detonation/in/3991803
[7] Explosion à l’aide d’un canon à eau : http://www.telegraph.co.uk/news/worldnews/northamerica/usa/9996332/Boston-Marathon-explosions-three-dead-dozens-injured-as-bombs-hit-race-finish-line.html
[8] https://twitter.com/Boston_Police/status/323888963712606208
[9] https://twitter.com/JFKLibrary/status/323894491075444736
[10] https://twitter.com/Boston_Police/status/323896088148971520
[11] http://fr.wikipedia.org/wiki/Alex_Jones
Durant les jours suivant les attentats, le site d’Alex Jones Infowars.com verra son compteur de visite littéralement exploser : http://www.google.fr/trends/explore#q=infowars
[12] Les deux interventions de Dan Bidondi : http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=SqmtMA25kW4
[13] http://tfr.faa.gov/save_pages/detail_3_2050.html
[14] http://www.youtube.com/watch?v=2TFlCRClkd0
Traduction intégrale du discours : http://www.voltairenet.org/article178196.html
[15] ATF : Bureau of Alcohol, Tobacco, Firearms and Explosives
[16] http://abcnews.go.com/blogs/headlines/2013/04/law-enforcement-searches-boston-apartment/
[17] https://twitter.com/Boston_Police/status/323960515296628736
[18] https://twitter.com/Boston_Police/status/323962245174407168
[19] http://en.wikipedia.org/wiki/Boston_Marathon_bombings#Deaths
[20] http://www.reuters.com/article/2013/04/23/us-usa-explosions-boston-injuries-idUSBRE93M0LW20130423
[21] http://static.infowars.com/2013/04/i/general/DHS-FBI-BostonMarathonIndicators.pdf
[22] http://www.infowars.com/dhs-and-fbi-warn-of-terrorists-with-cameras-following-boston-bombing/
[23] http://abcnews.go.com/Blotter/feds-race-trace-boston-marathon-pressure-cooker-bomb/story?id=18976352#.UXubQkq2Y5p
[24] http://www.lemonde.fr/ameriques/article/2013/04/15/plusieurs-blesses-dans-deux-explosions-pres-de-la-ligne-d-arrivee-du-marathon-de-boston_3160249_3222.html
[25] RFI : http://www.rfi.fr/ameriques/20130416-attentat-boston-attentat-islamiste-extreme-droite?ns_campaign=google_choix_redactions&ns_mchannel=editors_picks&ns_source=google_actualite&ns_linkname=ameriques.20130416-attentat-boston-attentat-islamiste-extreme-droite&ns_fee=0&google_editors_picks=true
France24 : http://www.france24.com/fr/20130416-explosions-boston-enquete-FBI-attentat
Le Figaro : http://www.lefigaro.fr/international/2013/04/16/01003-20130416ARTFIG00269-les-etats-unis-replongent-dans-l-horreur-du-terrorisme.php
L’internaute.com : http://www.linternaute.com/actualite/monde/attentat-de-boston-extreme-droite-al-qaida-ou-desequilibre-0413.shtml
RMC : http://www.rmc.fr/editorial/370060/boston-terrorisme-islamiste-ou-extreme-droite-americaine/
[26] http://www.lemonde.fr/ameriques/article/2013/04/16/attentat-de-boston-pourvu-qu-il-ne-soit-pas-musulman_3160732_3222.html
[27] http://en.wikipedia.org/wiki/Salon_%28website%29
[28] http://www.salon.com/2013/04/16/lets_hope_the_boston_marathon_bomber_is_a_white_american/
On notera d’ailleurs que Salon, qui ne lâchera jamais vraiment cette piste, y compris lorsque les deux frères tchétchènes seront présumés coupables par toute la presse à partir du 18 avril, ira jusqu’à faire le lien entre un Blanc-conspirationniste-pro-armes-d’extrême-droite et Tamerlan Tsarnaïev en titrant, le 23 avril : « Tamerlan Tsarnaïev était un fan d’Alex Jones (http://www.salon.com/2013/04/23/tamerlan_tsarnaev_was_an_alex_jones_fan/)
[29] http://www.lalibre.be/societe/general/article/810329/l-homme-qui-a-predit-l-attentat-du-marathon-de-boston.html
[30] BFM TV : http://www.dailymotion.com/video/xz20l8_explosions-de-boston-les-pistes-explorees-16-04_news#.UXzsyEq2bC4
Débat sur France 24 : http://www.france24.com/fr/20130416-debat-partie1-attaques%20du%20marathon%20de%20Boston-terrorisme-etats-Unis?page=342
CNN (le 15 avril, moins de deux heures après les explosions) : http://www.breitbart.com/Big-Journalism/2013/04/15/CNN-National-Security-Analyst-Right-Wing-Extremists-Could-Be-Behind-Bombing
[31] http://online.wsj.com/article/SB123975867505519363.html
[32] http://www.thedailybeast.com/newsweek/2010/04/25/are-tea-partiers-racist.html
http://www.foxnews.com/politics/2010/04/16/clinton-warns-tea-party-anger-incite-right-wing-extremism/
http://www.slate.fr/story/20777/tea-party-obama-staline-hitler-histoire
[33] http://www.pbs.org/wgbh/pages/frontline/waco/treasury.html
[34] http://en.wikipedia.org/wiki/American_Terrorist
[35] http://en.wikipedia.org/wiki/Patriot_movement
[36] Une officielle du Service des forêts a même explicité ce « raisonnement » sur Twitter :
« J’ai peur que la folle logique procède ainsi… Patriots’ Day. 15 avril. Tax Day. Mauvais gouvernement. Boston. Tea Party. Montrons leur. » (http://twitchy.com/2013/04/16/us-forest-service-pr-rep-blames-boston-bombing-on-tea-party/)
[37] Sur Waco : http://en.wikipedia.org/wiki/Waco_siege#Controversies
[38] http://www.movie2k.to/A-Noble-Lie-Oklahoma-City-1995-watch-movie-1381255.html
[39] http://www.infowars.com/boston-massacre-obama-looks-to-tax-day-for-rightwing-terror-explanation/
[40] http://21stcenturywire.com/2013/04/16/boston-bombing-on-patriots-day/
[41] http://www.thenewsherald.com/articles/2013/04/16/news/doc516dc4186c3ef537529224.txt
Témoignage du 15 avril : http://www.usatoday.com/story/sports/2013/04/15/student-boston-marathon-explosions/2086133/
[42] http://www.examiner.com/article/senator-to-propose-bill-regulating-black-power-wake-of-boston-massacre
[43] http://www.barackobama.com/gun-reform/
[44] http://en.wikipedia.org/wiki/2012_Aurora_shooting#Sale_of_guns_and_gun_control_debate
[45] http://en.wikipedia.org/wiki/Sandy_Hook_Elementary_School_shooting#Gun_control
[46] http://www.bostonglobe.com/metro/2013/04/17/photos-bomb-remnants/ylajKnZVt3KtASrJA1EXNP/story.html?pic=2
[47] http://edition.cnn.com/2013/04/16/us/boston-marathon-lone-wolf/index.html?hpt=hp_t1
[48] http://www.telegraph.co.uk/news/worldnews/al-qaeda/9998886/Boston-Marathon-bombs-al-Qaedas-Inspire-magazine-taught-pressure-cooker-bomb-making-techniques.html
[49] http://abcnews.go.com/Blotter/iran-cia-writes-al-qaeda-magazine-inspire/story?id=14632504#.UX0pEUq2bC4
[50] http://www.reddit.com/r/inthenews/comments/1cj3rq/boston_marathon_explosion_live_update_thread_12/
[51] Avec par exemple la diffusion sur 4chan de 57 images représentant des suspects possibles : http://imgur.com/a/sUrnA/all.
[52] https://twitter.com/search?q=Boston%20marathon%20man%20on%20roof&src=typd
[53] http://www.dailymail.co.uk/news/article-2309641/Boston-Marathon-bomb-explosions-Who-mystery-man-roof.html
[54] http://www.youtube.com/watch?v=LGqrm2hIFmg
[55] http://www.naturalnews.com/038633_sandy_hook_google_search_results_december_11.html
[56] http://www.youtube.com/watch?v=7WQeqE943Uo
[57] Attention, images pouvant choquer : http://forum.prisonplanet.com/index.php?topic=244406.0
[58] http://www.youtube.com/watch?v=cKWgCRBR5qE
[59] http://www.youtube.com/watch?v=rkYaanyNP5w
[60] http://www.youtube.com/watch?v=XHdNLzD6KWM
[61] http://www.theatlanticwire.com/national/2013/04/reddit-and-4chan-are-boston-bomber-case/64312/
[62] http://www.infowars.com/boston-bombing-culprits-found/
[63] http://www.prisonplanet.com/navy-seals-spotted-at-boston-marathon-wearing-suspicious-backpacks.html
[64] http://www.infowars.com/hackers-hijack-cbs-to-claim-obama-involvement-in-boston-bombings/
[65] http://www.infowars.com/military-men-witnessed-at-boston-bombing-identified-as-national-guard-cst-teams/
Voir aussi : http://www.facebook.com/Com666/posts/450498005032686.
[66] https://docs.google.com/file/d/0B3LCkluvYnKhVmVKYTYyTm45VTA/edit?pli=1
[67] http://www.nti.org/gsn/article/defense-appropriations-committee-fy14/
[68] http://news.yahoo.com/official-boston-marathon-bomb-suspect-custody-181115672—spt.html
[69] http://www.deseretnews.com/article/765627243/AP-source-Arrest-imminent-in-marathon-bombings.html
[70] https://twitter.com/GlobeMetro/status/324589177696030720
[71] https://twitter.com/Boston_Police/status/324591574807891968
[72] http://www.businessinsider.com/report-boston-marathon-bombings-suspect-identified-2013-4
[73] http://www.businessinsider.com/news-organizations-go-back-on-reports-that-boston-bombing-suspect-has-been-arrested-2013-4
Résumé graphique de l’emballement médiatique du mercredi après-midi : http://static3.businessinsider.com/image/516f355aecad047310000004-960/giveitarrest3.jpg.
[74] https://twitter.com/GlobeMetro/status/324599791977910273
[75] http://boston.cbslocal.com/2013/04/17/federal-courthouse-evacuated-after-bomb-threat/
[76] http://www.reuters.com/article/2013/04/17/us-usa-explosions-boston-courthouse-idUSBRE93G10F20130417
Résumé vidéo : http://www.youtube.com/watch?v=AVGcPi_0Yq4
[77] https://twitter.com/GlobeMetro/status/324619502073565184
http://news.yahoo.com/blogs/lookout/news-conference-boston-marathon-bombings-postponed-205741087.html
[78] https://twitter.com/Boston_Police/status/324662425389518848
[79] https://twitter.com/BostonGlobe/status/324673144373796864
https://twitter.com/Boston_Police/status/324665836818288640
[80] http://www.reuters.com/article/2013/04/17/usa-saudi-obama-idUSL2N0D42O520130417
[81] http://www.nypost.com/p/news/national/authorities_under_suspect_guard_y2m8cJO29uC2PDGIjYBalO
[82] https://twitter.com/GGPolitics/status/323920354735161344
http://livewire.talkingpointsmemo.com/entry/boston-police-no-arrests-have-been-made-in
[83] http://www.nypost.com/p/news/national/fbi_grills_saudi_man_XaT5rE40LDdAH44vMFOEXM
[84] http://www.usatoday.com/story/news/nation/2013/04/16/boston-marathon-explosions/2086853/
[85] http://www.washingtonpost.com/blogs/worldviews/wp/2013/04/16/the-other-saudi-arabians-at-the-boston-marathon/
[86] http://shoebat.com/2013/04/17/innocent-saudi-has-ties-to-several-al-qaeda-terrorists/
[87] http://www.thegatewaypundit.com/2013/04/breaking-saudi-national-boston-exchange-student-is-being-deported-back-to-kingdom-video/
[88] http://www.theblaze.com/stories/2013/04/18/ice-official-responds-to-blaze-report-categorically-false/
[89] http://www.theblaze.com/stories/2013/04/24/armed-and-dangerous-becks-latest-revelations-on-saudi-national-once-considered-person-of-interest-in-boston-bombings/?utm_source=twitter&utm_medium=story&utm_campaign=Share%20Buttons
[90] http://www.therightscoop.com/why-would-michelle-obama-visit-saudi-national-ali-al-harbi-in-the-hospital/
[91] http://www.infowars.com/suspected-saudi-terrorist-al-harbi-visited-white-house-numerous-times/
[92] http://www.infowars.com/obama-covering-up-saudi-link-to-boston-bombing/
[93] http://www.youtube.com/watch?v=1ZwilRiX8lI
[94] http://www.youtube.com/watch?v=p3l8xOAlcFA&feature=player_embedded
[95] http://news.yahoo.com/janet-napolitano-major-admission-saudi-student-put-watch-194225495.html
[96] http://www.infowars.com/officials-boston-bombing-likely-carried-out-by-domestic-terrorist/
[97] https://twitter.com/BostonGlobe/status/324891500909559809
[98] https://twitter.com/BostonGlobe/status/324955658346700800
[99] http://www.bostonglobe.com/metro/2013/04/18/authorities-have-clear-video-images-two-suspects/YejgNWAcmChcx2lUXigs5I/story.html?s_campaign=sm_tw
http://www.nytimes.com/2013/04/19/us/fbi-releases-video-of-boston-bombing-suspects.html?pagewanted=all&_r=1&
[100] https://twitter.com/Boston_Police/status/324996995720830977
[101] https://twitter.com/BostonGlobe/status/324996697992351744
[102] http://www.washingtontimes.com/news/2013/apr/21/video-shows-bomb-suspect-dodging-blast-mass-gov-de/
[103] http://www.reddit.com/r/boston/comments/1cn9ga/is_missing_student_sunil_tripathi_marathon_bomber/
http://imgur.com/B65iRca
[104] http://imgur.com/a/1PqCt
[105] http://www.wickedlocal.com/hanover/news/x1037527396/Explosives-cause-concern-in-Hanover#axzz2Qs2alxxx
[106] http://www.slate.fr/monde/71659/attentats-boston-faux-suspects-mort-sunil-tripathi
[107] http://twikle.co.uk/sunil-tripathi-r-113899-1-9255474.htm
http://www.heavy.com/news/2013/04/mike-mulugeta-falsely-accused-boston-marathon-bomber/
[108] https://twitter.com/BostonGlobe/status/325081888513486848
[109] https://twitter.com/BostonGlobe/status/325090223405027329
[110] https://twitter.com/BostonGlobe/status/325099897206472704
[111] http://edition.cnn.com/2013/04/19/us/bombings-slain-cop/index.html
[112] http://www.boston.com/news/local/massachusetts/2013/04/20/police-suspects-used-carjack-victim-atm-card/6zP1751OwoIegCQhKMqy7L/story.html
[113] https://twitter.com/BostonGlobe/status/325108968454250496
[114] http://www.7sur7.be/7s7/fr/16276/Marathon-de-Boston/article/detail/1622884/2013/04/27/Braque-par-les-freres-Tsarnaev-Danny-raconte-son-cauchemar.dhtml
[115] http://www.voltairenet.org/article178316.html
[116] Lee Harvey Oswald, l’assassin présumé du président John F. Kennedy le 22 novembre 1963 à Dallas, serait d’après l’enquête officielle l’auteur des coups de feu ayant entraîné la mort d’un agent de police dans les heures qui ont suivi l’attentat.
[117] http://www.boston.com/news/local/massachusetts/2013/04/20/police-suspects-used-carjack-victim-atm-card/6zP1751OwoIegCQhKMqy7L/story.html
[118] Grands formats : http://edition.cnn.com/2013/04/23/us/gallery/boston-bombing-shootout/index.html
Photos originales : http://www.getonhand.com/blogs/news/7743337-boston-bombing-suspect-shootout-pictures
[119] http://boston.cbslocal.com/2013/04/19/mbta-police-officer-shot-while-chasing-suspects/
[120] https://twitter.com/BostonGlobe/status/325227805136793600
[121] https://twitter.com/BostonGlobe/status/325342012586991618
[122] http://en.wikipedia.org/wiki/Boston_Marathon_bombings#Manhunt_and_capture
[123] http://boston.com/metrodesk/2013/04/21/new-details-wild-shootout-with-bomb-suspects-watertown-chief-believes-older-brother-was-killed-younger-brother-desperate-getaway/jaIyrXr8fSnf5Pu4xnRbvM/story.html
[124] http://legaltimes.typepad.com/files/marathon-complaint.pdf
[125] http://www.infowars.com/witness-tamerlan-tsarnaev-run-over-by-cops-not-his-brother/
[126] https://twitter.com/BostonGlobe/status/325121181877428224
[127] http://www.punditpress.com/2013/04/police-scanner-mike-mulugeta-is-dead.html
[128] https://twitter.com/BostonGlobe/status/325159008770068480
[129] https://twitter.com/BostonGlobe/status/325162891957383168
[130] https://twitter.com/ABC/status/325217847053795329
[131] http://www.theblaze.com/stories/2013/04/19/tense-photos-show-the-boston-bomber-manhunt-and-town-on-lockdown/
http://www.infowars.com/battlefield-usa-de-facto-state-of-martial-law-declared-in-boston-pics-from-the-war-zone/
http://www.prisonplanet.com/this-is-what-martial-law-looks-like.html
[132] http://www.slate.com/articles/news_and_politics/explainer/2013/04/boston_bomber_manhunt_is_the_watertown_door_to_door_search_by_police_for.html
[133] http://www.infowars.com/media-magic-not-one-angry-person-in-boston/
http://www.infowars.com/shocking-footage-americans-ordered-out-of-homes-at-gunpoint-by-swat-teams/
[134] https://twitter.com/AP/status/325196873486962688
[135] https://twitter.com/AP/status/325198361428893698
[136] https://twitter.com/BostonGlobe/status/325202215860068352
[137] https://twitter.com/rgj/status/325217865764569089
[138] http://www.rgj.com/article/20130418/NEWS12/130419001/MIT-shooting-triggers-massive-police-operation-Boston?odyssey=mod
[139] http://www.bloomberg.com/news/2013-04-19/boston-bombing-victim-in-iconic-photo-helped-identify-attackers.html
[140] http://blog.realpolitik.tv/2013/04/boston/
[141] Article de Michel Chossudovsky du 27 septembre 2001 : http://www.globalresearch.ca/articles/CHO109E.html
Dossier du Réseau Voltaire sur la Tchétchénie : http://www.voltairenet.org/mot1510.html?lang=fr
Petit rappel de Kurt Nimmo d’Infowars dès le 19 avril 2013 : http://www.infowars.com/boston-bombers-role-of-cia-in-chechen-terror/
[142] Attention, image pouvant choquer : http://www.reddit.com/r/WTF/comments/1com53/suspect_1_in_the_morgue_nsfw/
http://i.imgur.com/0U0ozqt.jpg
[143] http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=v0-C6Z0YEGM
[144] http://www.youtube.com/watch?v=__MQsec6jJQ
[145] http://www.slate.fr/monde/71201/attentats-boston-ruslan-tsarni-oncle-suspects
[146] http://backchannel.al-monitor.com/index.php/2013/04/5090/former-cia-officer-absurd-to-link-uncle-of-boston-suspects-agency-over-daughters-brief-marriage/#more-5090
[147] http://www.voltairenet.org/article178336.html
http://www.u-p-r.fr/actualite/monde/ruslan-tsarnaev-oncle-des-2-terroristes-tchetchenes-de-boston-est-le-gendre-dun-ancien-tres-haut-responsable-de-la-cia
[148] http://www.madcowprod.com/big-sky-energy-corporation-announces-management-additions/
[149] http://www.voltairenet.org/article14559.html
[150] http://fr.ria.ru/world/20120921/196111048.html
[151] http://www.madcowprod.com/big-sky-energy-corporation-announces-the-appointment-of-a-new-president/
Sur Halliburton : http://www.voltairenet.org/mot120867.html?lang=fr
[152] http://www.madcowprod.com/2013/04/29/uncle-ruslan-aid-to-terrorists-from-cia-officials-home/
[153] https://twitter.com/ColonelTribune/status/325373020980015104
http://www.dailymail.co.uk/news/article-2311930/Boston-lockdown-LIFTED-residents-warned-vigilant-stay-alert-manhunt-continues-second-bombing-suspect.html
[154] http://edition.cnn.com/2013/04/20/us/boston-boat-spotter
[155] Traduction Mondialisation.ca : http://www.mondialisation.ca/orwell-se-fait-lamerique%E2%80%A8/5333364?utm_source=rss&utm_medium=rss&utm_campaign=orwell-se-fait-lamerique%25e2%2580%25a8
[156] https://twitter.com/BostonGlobe/status/325384475959754752
[157] http://www.youtube.com/watch?v=yWcOEnXHfKo
[158] https://twitter.com/BostonGlobe/status/325397190166081536
[159] https://twitter.com/BostonGlobe/status/325398147780190208
[160] http://www.cbsnews.com/video/watch/?id=50145266n
[161] https://twitter.com/BostonGlobe/status/325406279000535040
http://www.abc6.com/story/22028344/report-3-arrested-in-new-bedford-in-connection-to-bombing-suspect
[162] https://twitter.com/BostonGlobe/status/325409162362228738
[163] http://fr.reddit.com/r/inthenews/comments/1cpk64/boston_marathon_explosion_live_update_thread_21/
[164] https://twitter.com/BostonGlobe/status/325409815885139968
[165] http://i.imgur.com/XDuMHCY.jpg
[166] http://www.infowars.com/images-of-caputred-boston-suspect-number-two/
[167] http://edition.cnn.com/2013/04/20/us/boston-attack/index.html
[168] http://edition.cnn.com/2013/04/20/us/boston-attack/index.html
[169] http://www.washingtonpost.com/world/national-security/officials-boston-suspect-had-no-firearm-when-barrage-of-bullets-hit-hiding-place/2013/04/24/376fc8a0-ad18-11e2-a8b9-2a63d75b5459_story.html
http://bigstory.ap.org/article/officials-suspect-unarmed-when-arrested-boat
[170] http://www.youtube.com/watch?v=2vddUMxk8eU
[171] http://www.local15tv.com/news/local/story/UM-Coach-Bomb-Sniffing-Dogs-Spotters-on-Roofs/BrirjAzFPUKKN8z6eSDJEA.cspx
[172] https://twitter.com/BostonGlobe/status/323886879453892609
https://twitter.com/BostonGlobe/status/323886829596205056
[173] https://twitter.com/BostonGlobe/status/323873235949207552
[174] http://www.reopen911.info/media/info911/info911_num3-sept2011.pdf
[175] http://www.voltairenet.org/article162639.html
[176] http://www.voltairenet.org/article17465.html
[177] http://www.youtube.com/watch?v=PzX5xDuVAQQ
[178] http://www.infowars.com/ben-swann-reality-check-did-the-fbi-know-about-boston-bombing-beforehand/
[179] http://www.youtube.com/watch?v=s9p1AnhDzWg
http://whatreallyhappened.com/WRHARTICLES/wtcbomb.html
http://fr.wikipedia.org/wiki/Attentat_du_World_Trade_Center_de_1993#Le_r.C3.B4le_du_FBI
[180] http://www.egaliteetreconciliation.fr/Le-FBI-organise-presque-tous-les-complots-terroristes-aux-Etats-Unis-17626.html
[181] http://www.nytimes.com/2012/04/29/opinion/sunday/terrorist-plots-helped-along-by-the-fbi.html?pagewanted=all&_r=2&
[182] http://www.usatoday.com/story/news/2013/04/22/canada-terror-plot-arrested/2104065/
[183] http://www.theglobeandmail.com/news/politics/tories-use-boston-bombing-to-speed-up-vote-on-counter-terrorism-bill/article11464897/
[184] http://www.nydailynews.com/news/national/f-b-joins-search-brown-university-student-article-1.1297962
[185] http://rt.com/usa/tsarnaev-brothers-parents-innocent-124/
Confirmé par CBS le lendemain : http://www.cbsnews.com/8301-201_162-57580534/fbi-interviewed-dead-boston-bombing-suspect-years-ago/
[186] http://indrus.in/news/2013/04/19/my_kids_were_framed_says_boston_bombing_suspects_father_23969.html
[187] http://www.thestar.com/news/gta/2013/04/19/boston_marathon_explosions_show_us_the_evidence_says_toronto_aunt_of_bombing_suspects.html
[188] http://www.fbi.gov/news/pressrel/press-releases/2011-request-for-information-on-tamerlan-tsarnaev-from-foreign-government
[189] http://www.telegraph.co.uk/news/worldnews/northamerica/usa/10008638/Boston-bomber-FBI-dropped-the-ball-over-Tamerlan-Tsarnaev.html
[190] Source en russe : http://izvestia.ru/news/549252
Résumé en anglais : http://www.infowars.com/tamerlan-tsarnaev-attended-cia-sponsored-workshop/?utm_source=twitterfeed&utm_medium=twitter
[191] http://www.reuters.com/article/2007/12/07/idUSL07151231
[192] http://www.voltairenet.org/article16635.html
[193] http://www.infowars.com/tamerlan-tsarnaev-attended-cia-sponsored-workshop/
Résumé vidéo d’Alex Jones : http://www.infowars.com/feds-admit-prior-knowledge-and-terror-listings-for-boston-bombing-suspect/
[194] http://www.today.com/news/uncle-mentors-radicalized-older-boston-bombing-suspect-6C9529666
[195] http://french.ruvr.ru/2013_04_28/Les-freres-Tsarnaev-ont-suivi-une-formation-speciale-avant-lattaque-a-Boston/
[196] http://www.nytimes.com/2013/04/25/us/tamerlan-tsarnaev-bomb-suspect-was-on-watch-lists.html?hp&_r=0
[197] http://www.dailymail.co.uk/news/article-2315440/Boston-bombers-mother-CIA-terrorist-watchlist-18-months-attacks-person-interest.html
[198] http://en.ria.ru/world/20130428/180888303.html
[199] http://www.egaliteetreconciliation.fr/La-Syrie-a-Boston-17673.html
[200] http://fr.ria.ru/world/20130424/198157151.html
[201] http://static.infowars.com/2013/04/i/general/137391129-Criminal-Complaint-Tsarnaev.pdf
[202] http://oumma.com/16576/boston-americaines-converties-a-lislam-parlent-plein-e
[203] http://www.huffingtonpost.com/2013/04/23/ann-coulter-hijab_n_3139513.html
[204] http://www.voltairenet.org/article178316.html
[205] http://www.youtube.com/watch?v=sNyhpRU0nNA
[206] http://www.youtube.com/watch?v=1yeA_kHHLow
Source :
http://www.egaliteetreconciliation.fr/Marathon-de-Boston-la-piste-de-l-Etat-profond-17795.html

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s